Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 17:27

vignette-rue-des-webs

Mesdames et Messieurs les députés

 Les Webs du Gévaudan et de nombreux autres défenseurs de la ruralité comptaient beaucoup sur le « nécessaire » débat parlementaire qu’aurait du susciter la proposition de loi que vous avez co-signée et qui, faute de soutien, a été « renvoyée à la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire »

Que l’on soit d’accord ou non avec son contenu elle avait le mérite de poser le problème de l’importance du très haut débit comme facteur d’aménagement du territoire et de cohésion sociale, thèmes maintes fois rappelés dans les « discours » mais rarement concrétisés tant pour le réseau fixe que pour le réseau mobile  !

La décision du président de la république de remplacer par un réseau fibre le réseau de cuivre vieillissant ( et bientôt saturé compte tenu de l’évolution exponentielle des contenus) est une bonne décision susceptible de faire rattraper à la France son retard dans le développement du très haut débit. Mais cette décision n’a pas été « accompagnée » des moyens qui s’imposent et ce n’est pas demain, si l’on ne change pas radicalement les règles de l’aménagement numérique du territoire, que chaque foyer français sera équipé d’une prise optique pourtant jugée comme « priorité absolue » par certains  dont nous sommes

La fibre ne décolle pas . Les raisons sont multiples tant du coté des opérateurs que des clients. Pour Florianne Duguay de P&T Consulting: "L'ADSL est une vache à lait, notamment pour l'opérateur historique. On a donc l'impression que certains font le minimum pour promouvoir la technologie FTTH auprès de leurs abonnés. Dans le même temps, les opérateurs ne remplissent pas leur mission d'information. Les Français ne connaissent donc pas la technologie fibre et, il faut le reconnaître, ne sont pas non plus très curieux à son sujet".

Il y a, à l’évidence, un gros effort de pédagogie à faire auprès des citoyens...et des élus en toutes occasions y compris lors de salons spécialisés !

Le temps est venu pour que, ENSEMBLE, associations de citoyens et d’élus ( ARF , ADF , AMRF , etc…) nous disions d’une seule voix « la parole est aux parlementaires »  pour voter le principe d’un réseau public de structuration numérique du territoire pour des décennies et l’indispensable dispositif de péréquation pour le financer « concomittament dans les territoires urbains et les territoires ruraux » comme le souhaitait Michel Mercier lorsqu’il était ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire !

S’il est "normal", comme le dit Eric Besson,  qu' "un opérateur commence à travailler là où la demande est importante" est-il normal qu’un aménageur du territoire (l’Etat) ne commence pas à travailler là où les besoins de ses administrés sont les plus importants ?

Comme l’ « erreur est toujours initiale » je crains que le plan actuel, s’il n’est pas réorienté, ne nous conduise à un « gouffre numérique ». Il n’y a dans la stratégie actuelle aucune remise en cause de la concurrence par les infrastructures. De ce fait, la "main invisible du marché" restera "invisible" dans les campagnes et la vraie concurrence, celle sur les services, n’arrivera jamais dans les territoires ruraux !. Seul un réseau public neutre et ouvert à la concurrence des opérateurs de services internationaux, nationaux et locaux ( les services de proximité, dont l’essentiel restent à créer, étant l’un des leviers de revitalisation de nos villages) permettra un véritable aménagement numérique de notre territoire

La future « maison fibre France » a besoin d’un architecte et d’un cadre cohérent tant sur les plans réglementaires, que techniques et financiers ...autant d’évidences » qui ne se matérialiseront pas tant que les représentants de la nation ne se seront pas clairement exprimés

Vous prévoyez, dans votre proposition, un fibrage de la France en 10 ans . Vous avez raison. Nous vous soutenons mais nous attendons de vous, en ces périodes électorales où la ruralité vient enfin sur le devant de la scène, que vous demandiez, au nom des citoyens que vous représentez, un large débat parlementaire sur ce sujet, débat que, pour notre part, nous demandions, avec une association amie, 

 Soyez assurés du soutien des associations rurales, de plus en plus nombreuses, qui partagent notre point de vue

Pierre Ygrié

Webs du Gévaudan

25 mars 2011

 

Cette lettre a été adressée à nos députés. Pouvez vous l'adresser également aux élus que vous connaissez. Nous vous rappelons que notre région a subventionné France-télécom pour excéder au HAUT DEBIT et que le résultat sera decevant suivant l'avis des spécialistes. En dressant la lettre de Pierre Ygrié ànos élus du conseil régional cela nous permettra de rappeler nos précédente informations sur ce sujet.

Partager cet article

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article

commentaires