Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 16:37

biplan.jpg

Y a-il un pilote dans l'avion?

Aujourd’hui  l’ « avion du très haut débit » n’a pas de pilote ? C’est du moins ce que pensent les Webs du Gévaudan  et leurs « amis » proches ou lointains ( Numéricus, Net Iki, les enfants du numérique  etc….et les associations d’élus , plus particulièrement les élus ruraux qui qualifient d’ « urgence des urgences » la couverture numérique du territoire par le déploiement de la fibre , l

La-couverture-des-territoires-ruraux-en-Tres-Haut-Debit-est-un-choix-politique et si ce choix parait avoir été fait dans les discours il ne l’a manifestement pas été dans les actes !

Demain…peut-être ? si l’Etat  e décide enfin à jouer son rôle d’aménageur du territoire  et si nos représentants , par le vote d’une loi ad’hoc ,lui en donnent les moyens 

Ce « discours »du « demain peut-être », ou plutôt « demain surement », voire « demain c’est sur ! » je l’ai entendu hier 31 mars lors d’une journée sur un thème différent mais complémentaire, le thème des usages des NTIC dans un domaine clé qui nous concerne tous, la santé.  La journée Télésanté  organisée par le Catel,  a permis à près de 1300 personnes réparties sur 16 villes dont Québec et Bamako d’échanger sur leurs actions dans des domaines différents (y compris des domaines inattendus comme la psychiatrie !), leurs difficultés, leurs espoirs et leur conviction inébranlable sur le rôle de la télémédecine dans la « restructuration profonde et rapide de l’offre de soins compte tenu de la modification des besoins de santé (augmentation des maladies chroniques, vieillissement de la population ) » . Je participe tous les ans à Télésanté tant le sujet « télémédecine » intéresse le rural que  je suis ….et qui avait déjà écrit un papier sur le sujet en 2005 !

Télésanté 2011 fut une journée passionnante !  

Le représentant de l’Etat avait débuté son allocution par « c’est la première fois que se construit un dispositif de rationalisation de la gouvernance de la télémédecine » et terminé par « qu’en 2012 le discours institutionnel soit sur des résultats et pas sur des annonces ».Je me suis dit alors qu'il y aurait peut-etre,pour la télémédecine ,  un "pilote dans l'avion" ? ....tout  en ajoutant "intérieurement""Iront-ils jusqu'au bout de la réflexion au niveau des infrastructures" ?

Je ne suis loin d’être un spécialiste du sujet mais une phrase du professeur Marescaux entendue il y déjà  dix ans reste à jamais gravée dans ma mémoire « il vaut mieux faire voyager les informations que les mlalades ». Quand on sait que ces informations seront de plus en plus lourdes, que les nouveaux usages dont nous n’avons pas encore idée pour la plupart, exigeront des échanges instantanés, sécurisés et symétriques,  que la fibre optique, employée dés aujourd’hui dans plusieurs expérimentations, sera le support de ces échanges , je ne peux pas imaginer une seconde que les ruraux ne pourront pas bénéficier de ce qui se fera de mieux, eux qui, n’ayant pas accès à des ressources « physiques » de proximité, auront besoin, plus que d’autres, d’un accès rapide, sécurisé et non discriminatoire aux ressources électroniques. Autant l’’égalit é « physique » d’accès aux soins sera toujours difficile autant l’ « accès électronique »ne dépend que de décisions politiques !

L’Etat souhaite, semble-t-il,  faire de 2011 l’an 1 de la télémédecine à partir de 3 actions : un volet télémédecine dans le projet territorial des ARH, l’architecture d’un plan national de télémédecine, des appels à projets pour faire émerger des technologies et des services innovants .

Le défi est énorme !

Il faudra faire un certain nombre de choses qui ont été dites hier et que je reprends ici à ma façon : il faudra « faire se causer » entre eux de façon plus régulière les valeureux pionniers qui ont développé ces dernières années de nombreuses expérimentations , il faudra sortir du « saucissonnage » des outils matériels et logiciels pour offrir aux professionnels des outils simples et « communicants »,  il faudra capitaliser les expériences, modéliser et lancer de nouvelles expérimentations sur des technologies matures ( imagerie médicale, prise en compte des AVC….) mais aussi sur d’autres moins matures mais prioritaires (prise en charge des maladies chroniques, …insuffisance cardiaque, diabète etc…) Il faudra vérifier que les prérequis sont lè ( sécurité, dossiers médicaux, infrastructures…).Il faudra que, dans la foulée du positionnement de la télémédecine dans le système de santé par la loi HPST, s oit  précisé le cadre règlementaire sur de nombreux plans à commencer par celui de la responsabilité des professionnels et du financement de ces actes d’un nouveau type…Il faudra aussi et peut-être même surtout élaborer les projets avec les personnes directement concernées , les professionnels et les citoyens car « l’erreur est toujours initiale » et si on néglige l’aspect « appropriation par les intéressés » les freins culturels resteront…ce qu’ils sont aujourd’hui !!

Il faudra aussi que nous prenions tous conscience que si la télémédecine n’a pas  attendu, et c’est heureux, la fibre optique pour se développer , pour la raison toute simple qu’il y avait jusqu’ici que  très peu de réseaux en fibre optique dans notre pays, la donne va changer avec la décision gouvernementale de remplacer progressivement le réseau cuivre par un réseau de fibre optique. Cette décision est une chance car elle va ouvrir à la télémédecine des horizons nouveaux mais ce peut-etre aussi, si la puissance publique ne décide pas de mettre les moyens pour "fibrer concommitament les territoires urbains et ruraux"  un creusement des inégalités sur le plan de l’accès aux soins en contadiction formelle  avec toutes les belles déclarations ….

....à moins que, comme pour la télémédecine, « en 2012 le discours institutionnel soit sur des résultats et pas sur des annonces » ! Ce ne sera possible que si nos décideurs mettent enfin un pilote dans l’avion du très haut débit !

Email de Pierre Ygrier

Partager cet article

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article

commentaires