Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 08:40

Fibre optique2 02Voici une proposition de l'association "RENAISSANCE NUMERIQUE" dont nos élus devraient s'inspirer pour nous permettre d'avoir le haut-débit qui est la base du futur de la connaissance et du béveloppement industriel. En effet en formant des personnes au recyclage des ordinateurs H.S nous les formons à des métiers du FUTUR

Renaissance Numérique est une association composée d’experts issus du monde universitaire (enseignants-chercheurs) et du monde professionnel (dirigeants d’entreprise) dont l’objectif est de réfléchir et d’agir pour développer le numérique en France. Elle vient d’adresser une lettre ouverte au Président de la République, Mr Nicolas Sarkozy, disponible sur le site www.renaissancenumerique.org afin de lui faire part de ses propositions afin de réduire la fracture numérique. En effet, l’association se désole de ne pas voir plus de français disposer d’Internet, entre autres. Parmi ces propositions, on note la possibilité aux entreprises de donner à leurs employés le matériel informatique amortis qui prennent le chemin de la déchetterie plutôt que de pouvoir servir encore. Selon Renaissance Numérique, ce parc informatique s’élèverait chaque à 2,5 à 3 millions d’ordinateurs totalement amortis. L’association a proposé au gouvernement et au parlement un amendement à la Loi de Finances 2008, soutenu par la ministre Valérie Pécresse et le sénateur Bruno Retailleau. Cet amendement a été voté par le Sénat le 26 novembre 2007 ce qui, selon Renaissance Numérique devrait permettre d’augmenter de 5 à 10% le taux d’équipement des ménages dans les mois à venir.

Autre grief : le recyclage des machines. Cette filière est encore peu développée en France, contrairement à d’autres pays comme le Canada, l’Angleterre, les Pays-Bas ou la Belgique. Renaissance Numérique vient d’annoncer le développement d’une plateforme sur le reconditionnement sous l’égide du ministère de l’Education Nationale afin de mieux équiper les écoles primaires et indirectement les particuliers.

Dans cette lettre ouverte, l’association se félicite de l’évolution des positions du gouvernement en faveur de l’attribution d’une partie des bénéfices du dividende numérique à l’Internet haut débit. Cependant, elle remarque qu’encore beaucoup trop de français n’ont pas accès à Internet et souhaite un développement plus important dans ce sens. Pour cela, Renaissance Numérique propose qu’une partie des fréquences hertzienne qui vont se libérer grâce au déploiement de la télévision numérique soit utilisée pour l’Internet haut débit.

Parallèlement, l’association regrette que l’accès à Internet soit toujours aussi difficile aux handicapés malgré une loi votée en 2005 dont on attend toujours le décret d’application.

Renaissance Numérique souhaite qu’une plus large et meilleure information soit diffusée afin que « l’ordinateur ne fasse plus peur ». Par exemple, un grand nombre de personnes ne savent pas encore qu’ils peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts de 50% sur la formation à domicile à Internet.

Enfin, l’association souhaite la mise en place d’un Secrétaire d’Etat au Développement Numérique afin que les nouvelles technologies et Internet soient considérés comme une priorité nationale et fasse l’objet d’une forte volonté politique.

Renaissance Numérique rappelle que Nicolas Sarkozy avait, lors de sa campagne, évoqué cette possibilité en écrivant « La France aujourd’hui n’est pas en état de conduire une politique cohérente de développement numérique. Trop de structures et guichets se sont développés, personne n’incarne la volonté politique. Je confierai à un membre du gouvernement la mission de prospective, de pilotage et de coordination de la politique de l’Internet et du numérique. Chef de file, il disposera des moyens politiques et financiers nécessaires à sa mission et représentera la France dans les négociations européennes et internationales sur le sujet. ». Renaissance Numérique soutient cette prise de position et attend la nomination qui n’est toujours pas intervenue de cette personne.

L’objectif final est d’arriver à ce que 100% des français puissent être connectés et formés à Internet en 2012 (avec un palier à 80% dès 2010).

L’association attend donc avec impatience et détermination les réponses du Président de la République.

Partager cet article

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article

commentaires