Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 11:00

vignette-rue-des-webs.jpg

Réseau unique : Dissipons les malentendus !

websdugevaudan | 21 mars 2011 at 10:25 | Catégories : Uncategorized | URL : http://wp.me/pre80-40

Suite aux  réactions suscitées par  nos deux derniers articles sur la nécessité d’un réseau unique et  sur l’ «aménageur » THD dans les territoires ruraux et par nos prises de position en faveur d’une scission de France Télécom en deux entités tant sur différents blogs qu’à la radio ici  et  il m’a paru bon de dissiper des malentendus sur ce que l’on entend exactement par « réseau unique »

Renseignements pris auprès de « gens qui savent » je vous propose dans ce nouvel article de tenter de définir non point "le" réseau mais les différentes couches d’un réseau de télécommunications et d'expliciter ce que nous entendons par « réseau unique »

 Les trois « couches » d’un réseau THD en fibre optique

1-Couche Infrastructure : équipements  matériels ou immatériels (bases de données) constituant le« squelette » du réseau. Infrastructure passive c'est à dire tout le réseau sans électronique, c'est à dire ce qui a une durée de vie de 30 à 60 ans ou plus:

-les fourreaux / conduites, les chambres de tirage, les lignes aériennes, les bâtiments abritant les centraux / NRO (Noeux de raccordement optiques), les boîtiers d'épissures, les armoires de rue

-les réseaux de câbles (cuivre ou optique). Aujourd'hui rien n'est encore prévu en laboratoire pour pouvoir remplacer la fibre optique. D'où l'utilisation certaine pendant des décennies de la fibre qui sera installée sans qu'il soit utile de la remplacer. De plus sa capacité de transmission est telle qu'il ne sera pas utile de la remplace pendant des décennies. On peut juste s'interroger sur la nécessité de mettre une ou 2 fibres par abonné, non pas pour le débit mais plus pour pouvoir distinguer totalement 2 supports en fonction des applications qui ne manqueront pas de se développer à savoir d'un côté tout ce qui est "telecom" et de l'autre tout ce qui est "télémonitoring / contrôle / surveillance".

2- Couche Infostructure : équipement actif qui va généralement aux 2 extrémités du réseau  passif et qui généralement a une durée de vie entre 5 et 15 ans. Cette durée de vie est bien plus courte que celle des infrastructures car l'électronique continue à faire de grands progrès, en particulier grâce aux nanotechnologies. De ce fait, en 5 ans des équipements électroniques peuvent être dépassés. Mais comme ils sont aux 2 extrémités de l'infrastructure passive, ils peuvent assez facilement être remplacés. Ils continueront à fonctionner sans problème sur le réseau pérenne à base de fibres optiques qui aura été mis en place.

3- Couche Services : c'est tout ce qu'il est possible de faire passer sur la Couche Infrastructure + Couche Infostructure . La couche services évoluera en permanence, en particulier si la couche infrastructure a une capacité quasi illimitées: cette  durée de vie est extrêmement variable car majoritairement basée sur du logiciel à évolution permanente.

  Le réseau unique ne concerne, à notre avis, que la première couche, la couche « infrastructures », véritable « fondation » du réseau :

Pour les 2 autres couches les problèmes sont  très différents étant donné qu'on peut changer facilement les équipements actifs et les fournisseurs de services. Par contre la couche infrastructures doit respecter un certain nombre de points clés 

1-réseau unique bien structuré, pensé et conçu pour une durée de vie de 30 à 60 ans: donc certainement réseau Point à Point (P2P) , voire à 2 fibres par abonné. Un réseau P2P supporte tout type de système: GPON, EPON, P2P, ... 

 2-réseau homogène: c'est fondamental pour le futur : cartographies précises et détaillées,maintenance pendant 60 ans,extension de réseaux sur 60 ans,reconstitution rapide de réseaux endommagés par une catastrophe qui peut intervenir dans 2 ans ...ou dans 30 ans !... regroupement de réseaux

L'infrastructure passive c'est un réseau structurant d’aménagement du territoire , donc un réseau « unique » public ouvert de façon non discriminatoire à tous les opérateurs

 Cette infrastructure passive est si fondamentale qu'elle ne peut pas être gérée sans vision globale, sans vision d'état..  Il faut en effet éviter à tout prix les patchworks, véritable "catastrophe" qui,de  plus,est prévisible à 10 ou 20 ans. ! La France ne peut pas s’offrir le luxe d’investissements en ordre dispersé. !

Sans la couche infrastructure passive, les 2 autres couches ne pourront pas se développer.

Ce qui intéresse très majoritairement (à 90%) les abonnés, c'est la Couche Services : prestations fournies aux utilisateurs finaux. Donc le "peuple" ne peut pas avoir un avis sur ce qu'il convient de faire en infrastructure de réseau passif.

 Vive la concurrence ! ....sur les services !

Partager cet article

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article

commentaires