Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 10:53

Les élus du Conseil régional

Le Président Georges FRÊCHE le-grand-gaspi.jpg

Georges Frêche Président de la Région Languedoc-RoussillonNé le 9 juillet 1938 à Puylaurens (Tarn)
Professeur honoraire à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques, Montpellier

Mandats, Parcours, Bibliographie

Les  Vice-Présidents :15

En cliquant sur le rectangle vous pouvez visualiser la photo de chaque personne 
Didier CODORNIOU : Finances
Josianne COLLERAIS : Culture
Françoise DUMAS : Développement économique
Jean-Claude GAYSSOT : Relations internationales
Corinne GIACOMETTI : Logement (Présidente de l'Etablissement Public Foncier)
Agnès JULLIAN : Développement touristique (Présidente du Comité Régional du Tourisme)
Anne-Yvonne LE DAIN : Recherche et Universités
Hermeline MALHERBE : Eau, prévention des risques, Aqua domitia
Vice-Présidents du Conseil régional
Robert NAVARRO : Développement portuaire, développement aéroportuaire
Béatrice NEGRIER : Formation professionnelle et apprentissage
Yves PIETRASANTA : Développement durable et environnement

 

Les Questeurs:4

 
François DELACROIX : Education, lycées (Président de Languedoc-Roussillon Aménagement, Sud de France Export)
Frédéric LOPEZ : Patrimoine (Président de ENJOY Montpellier)
Joël ABATI : Sport

 

Les Conseillers régionaux délégués:18

 
Henry GARINO : Mise en place des Maisons de Région et des Antennes de la Région - Proximité
Marcel MATEU : Culture occitane et catalane
Magali VERGNES : Oenotourisme - Maison de la Région à Narbonne
Ferdinand JAOUL : Chasse, Pêche, Traditions taurines
Karine MARGUTTI : Personnel (Présidente de la Commission d'appel d'offres)
André LUBRANO : Pêche - Port de Sète Canaux et Etangs littoraux (CEPRALMAR)
Robert CRAUSTE : Prévention santé - Maison de Santé
Jacques CRESTA : Relations avec les associations de Rapatriés et de Harkis - CNFPT
Marie MEUNIER-POLGE : Economie sociale et solidaire
Karine CHEVALIER : Ecoles de la 2ème chance
Jocelyne PEZET-ROMIEUX : Commerce
Paulette CHARLES : Administration, Anciens combattants, Cérémonie Civiles et Militaires
Jean-Paul BORE : Jeunesse, Personnes Handicapées Lutte contre les discriminations
Christian BOUILLE : Apprentissage et Artisanat
Jean-Baptiste GIORDANO : Agenda 21 - Parcs Naturels Régionaux
Nelly FRONTANAU : Politique de la Ville

 

Assemblée plénière mars 2010

Attribution des délégations aux conseillers régionaux

09 avril 2010

CR-Ordi Ce 9 avril 2010, après l’attribution des vice-présidences et des questures, le Président de la Région Languedoc-Roussillon Georges Frêche a pris les arrêtés relatifs aux délégations suivantes :

Mme Suzanne DELIEUX, Vie associative
Mme Fanny DOMBRE-COSTE, Forêts
M. Henry GARINO, Mise en place des Maisons de Région et des Antennes de la Région – Proximité
M. Marcel MATEU, Culture occitane et catalane
Mme Magali VERGNES, Oenotourisme – Maison de la Région à Narbonne
M. Ferdinand JAOUL, Chasse, Pêche, Traditions taurines
Mme Karine MARGUTTI, Personnel (Présidente de la Commission d’appel d’offres)
M. André LUBRANO, Pêche – Port de Sète Canaux et Etangs littoraux (CEPRALMAR)
M. Robert CRAUSTE, Prévention santé – Maisons de Santé
M. Jacques CRESTA, Relations avec les associations de Rapatriés et de Harkis - CNFPT
Mme Marie MEUNIER-POLGE, Economie sociale et solidaire
Mme Karine CHEVALIER, Ecoles de la 2ème chance
Mme Jocelyne PEZET-ROMIEUX, Commerce
Mme Paulette CHARLES, Administration, Anciens Combattants, Cérémonies Civiles et Militaires
M. Jean-Paul BORE, Jeunesse, Personnes Handicapées Lutte contre les discriminations
M. Christian BOUILLE, Apprentissage et Artisanat
M. Jean-Baptiste GIORDANO, Agenda 21 – Parcs Naturels Régionaux
Mme Nelly FRONTANAU, Politique de la Ville

Seront responsables des structures suivantes :

ENJOY Montpellier : M. Frédéric LOPEZ
Sud de France Export : M. François DELACROIX
Languedoc-Roussillon Aménagement : M. François DELACROIX
Comité Régional du Tourisme : Mme Agnès JULLIAN
Etablissement Public Foncier : Mme Corinne GIACOMETTI

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 04:41

 BONNE JOURNEEBouquet-de-muget.jpgLes statistiques générales de ce blog depuis sa création

Date de création : 11/11/2008
Pages vues : 19 420 (total)
Visites totales : 2 114
Journée record : 15/04/2010 (201 Pages vues)
Mois record : 03/2010 (3 662 Pages vues)

* Nombre de personnes différentes ayant visité votre blog durant une journée

 

Sur le bog:  http://lescontribuablesdesommieres.midiblogs.com  en avil le nombre de visites a été de 2652 soit un cumul sur 2010 de 8533 et sur 12 mois 15391.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 07:39

1123219061.jpgLa GAUCHE DEPARTEMENTALE A L'ÉPREUVE: POSITION INCONFORTABLE POUR Mrs PRAT,PISSAS, SUAU,CAVARTI ET BLANC.

Mais Patrice Pratest dans la situation la plus inconfortable puisque il a quitté la liste ALARY pour prendre la tête de liste de HELENE MANDROUXà l'élection régionale 2010.

Ces cinq conseillers généraux ont refusé entre les 2 tours des élections régionales 2010 d'appeler à voter ALARY,mais se retrouvent à ses cotés au conseil départemental.Cependant la confiance reste à reconstruire.Mais si les négociations en cours n'aboutissent pas,ces élus pourront-ils sauver leur prérogatives?

 

 

                        

Ça y est ! Le gouvernement dénonce enfin les gaspillages de l’argent public….

…mais cela se passe … en Belgique !

 

 

Jean-baptiste-leon.jpgMais les contribuables ne se laissent pas faire…
À Pont-Saint-Esprit, et sur l’île de La Réunion, ils luttent contre les gabegies manifestes de leurs élus. À Argenteuil, ils se battent pour l’annulation d’une subvention aux grévistes de La Poste .Source:L'observatoire des subventions.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 06:30

400_F_2522669_SHAgmfYwpQRyDk8jTMOPRxqjyrbq5p.jpgNos élus nous parlent de TAUX et nous nous payons un IMPOT. L'impôt est le résultat de la multiplication du taux par la base:               IMPOT = TAUX X BASE

Dans le Gard et dans notre région le  coefficient multiplicateur du taux pour obtenir l'impôt est d'environ :

                         3,3 pour la taxe d'habitation

                         1,7 pour la taxe foncière bâtie 

       Cela signifie que lorsque fièrement on nous annonce pas d'augmentation,nos élus parlent du taux et notre porte monnaie devra débourser environ +3,3% pour la taxe  d'habitation et +1,7% pour la taxe foncière bâtie de plus que l'année antérieure.

Si par exemple le taux  est  de 10% et que nos élus votent 11%,ils nous parlent d'une faible augmentation de 1 point.Cela est FAUX,cela correspond à une augmentation de 10% du taux et donc de 33% d'impôt pour la taxe d'habitation et de 17% pour la taxe foncière bâtie.                               

Repost 0
Published by moulin - dans IMPOTS
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 06:14

 

Session plénière du Conseil régional

13 avril 2010

Conseil régional 13 avril 2010 Des propositions concrètes au service des habitants du Languedoc-Roussillon

Priorité absolue : gagner la bataille de l’emploi

  • Des conditions améliorées et des formations adaptées
  • Valoriser l’économie de la matière grise
  • Miser sur l’excellence touristique

Faciliter les conditions de vie des habitants du Languedoc-Roussillon et agir pour le pouvoir d’achat

Assurer la sécurité dans la vie quotidienne

Restaurer, préserver et améliorer notre environnement

Financer les 6 grands axes emblématiques
6 grands axes emblématiques seront financés par le redéploiement du budget

200 millions d’euros sur 4 ans pour :

  • le tourisme (+100%)
  • le logement social (+100%)
  • la recherche, l’innovation et le bond technologique (+100%)

les autres axes :

  • le plan longévité senior = partenariat public-privé
  • le trajet TER à 1 € (80 M€ / 4 ans) = contenu dans le budget transports
  • le plan lycéens et apprentis (l’ordinateur portable et le permis de conduire)
    (24 M€ / 4 ans) = contenu dans les budgets éducation et apprentissage

Un amorçage dès 2010 : ces projets bénéficieront d’un budget minimal de 22 millions d’euros dans le cadre du budget supplémentaire.

Redéployer le budget sur 4 ans pour financer les nouvelles mesures

REMARQUE: Pour  agir sur notre pouvoir d'achat present et futur,une seule solution BAISSER LES DEPENSES

 

Repost 0
Published by moulin - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 14:46

 

QUEL EST LE FUTUR POUR LE TRAVAIL: LE TELETRAVAIL

 

 

Auxillac...mon village !

websdugevaudan| 17 avril 2010 at 7:40 | Catégories : Uncategorized | URL : http://wp.me/pre80-34

 

 150px-Blason_La_Canourgue-48034.png "Je ne peux pas rentrer chez moi car mon passé y est déjà"chantait naguère Charles Aznavour. Pour vous parler de mon village Auxillac je suis tenté de pasticher cette chanson en disant " Je ne peux pas rentrer chez moi car mon futur n'y est pas".

Explications :

 A mon retour dans mon village natal en 2000 j'ai créé  l'association"Webs du Gévaudan" pour sensibiliser les Lozériens aux risques et opportunités d'Internet. En 10 ans de nombreux progrès ont été faits dans ce domaine sauf dans les nombreux villages encore en bas débit ...dont Auxillac ! Ne pas progresser, c'est régresser surtout quand l'Internet est son "outil de travail", ce qui est mon cas. J'ai donc du déménager dans une localité voisine aveyronnaise pour avoir une connexion correcte me permettant de poursuivre mes "activités". La question, apparemment anodine, du "retour à la maison" se pose donc essentiellement en termes de qualité de future connexion internet .

 Qu'est-il prévu pour mon village ? une extension de l'Adsl à la plage "512k/2 mégas" à partir d'un sous répartiteur à 2kms du village au lieu dit"Pont de Salmon"dans le cadre du plan NRAZO de France Télécom, délégataire du PPP régional pour une durée de 7 ans.

Alors que de par mes "occupations" et mes nombreux contacts (en 10 ans on finit par apprendre des choses) je sais que les contenus vont exploser et que les 2 mégas (maxi!), seront très rapidement du bas débitet ne permettront plus d'accéder normalement à Internet . Je ne peux pas admettre comme la plupart des auxillacois, d'être "bloqué" à cette perspective sauf à acepter ma situation actuelle inscrite dans du "déménagement du territoire"

 Pourquoi les habitants ne peuvent-ils pas se satisfaire de ce qui leur est proposé ?

 - Auxillac ne doit pas être traité comme une zone d’ombre. Deux "fibres", l'une de France Télécom l'autre, publique, sur l'A75 à 3 kms, en font  une sorte de  village "mesofibros" en quelque sorte. Les habitants ne comprennent pas que l’on ne puisse pas, d’une façon ou d’une autre les « raccrocher » à ces fibres qui ne cessent de les « narguer » !

 - des télétravailleurs ayant,comme moi, une maison dans le village ne peuvent plus aujourd’hui en faire leur domicile principal.

 - Sauf à ne jamais vouloir de FTTH à terme (Fiber To The Home) la solution retenue ne s'inscrit ni dans les recommandations de l'Arcep ni dans celles de l'autorité de la concurrence qui rappelait encore tout récemment, entre autres,que que  "les solutions de montée en débit par la modernisation du réseau téléphonique (cas d'Auxillac) présentent un double risque: d'une part, que les zones concernées n'aient finalement jamais accès au très haut débit (car les investissements de déploiement de la fibre optique s'en trouveront découragés), et d'autre part, qu'un monopole se reconstitue en faveur de France Télécom".  

 Comment satisfaire les besoins d’aujourd’hui des auxillacois tout en s’inscrivant dans une vraie démarche de montée en débit c'est-à-dire par la construction progressive du futur réseau de fibre optique ?

 En donnant suite à la délibération  du 17 déc 2009 des conseillers de communes d'Auxillac demandant à « fibrer » le sous répartiteur du village.

Concrètement nous demandons à ce que notre village soit village pilote pour tester la solution déport de signal (de la société Ifotec  Nous avons abondamment parlé de cette solution dans ce blog, en particulier dans l’article intitulé « Expérimentons la solution « déport de signal » en Lozère ! »

Une telle opération serait symbolique à un double titre :

1-Auxillac serait l’un des tout premiers, si non le premier, petit village français à expérimenter cette solution. Le déport de signal est une solution qui fonctionne à Gourou depuis 5 ans. Elle est bien acceptée aujourd’hui par les opérateurs alternatifs . Or nous avons besoin d’un maximum  d’opérateurs de services en Lozère pour avoir des prix attractifs.

2-Auxillac est le siège des Webs du Gévaudan, association qui se bat depuis plus de 10 ans .Bien connue nationalement cette association, présente dans de nombreux colloques parisiens, a été à l’origine de plusieurs reportages dans la presse nationale. Cette petite » notoriété » aiderait vraisemblablement à médiatiser l’expérimentation lozérienne !

Cette opération irait tout à fait dans le sens des déclarations du ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire qui, tout récemment ,écrivait, sous le titre « Eviter une nouvelle fracture numérique »: « Je propose une nouvelle approche reposant sur deux principes : le premier est la concomitance des déploiements sur les zones denses et moins denses ; le second est la péréquation financière nationale ». Et le ministre d’ajouter dans le même article « dans 10 ans il sera très courant de travailler à distance une partie de la semaine grâce au très haut débit et aux outils de télé présence ».Les Webs du Gévaudan , qui avaient organisé dés 2005 une réunion publique sur le télétravail ne peuvent que se réjouir de ces déclarations et proposent aujourd’hui de les concrétiser sur un cas d’école qui leur tien particulièrement à cœur, Auxillac !

Une expérimentation dans ce village symbolique attirerait l’attention sur la « petite Lozère », département qui nécessite selon nous un plan Orsec comme nous l’avions écrit à l’occasion des assises des territoires rurauxauxquelles les Webs du Gévaudan avaient largement contribué . L’erreur est toujours « initiale » La Lozère, encore désert numérique,  a besoin de très haut débit .  Dans ce département comme chez tous les oubliés du très haut débit   les investissement doivent tous s’inscrire dans une démarche de montée en débit vers le très haut débit .

Une telle expérimentation devrait bien évidemment être faite dans le cadre de la communauté de communes Aubrac Lot Causses dont Auxillac, commune de La Canourgue, fait partie,.

Si vous estimez que la notre demande mérite d’être soutenue n’hésitez pas à poster un commentaire

Merci d’avance

Pierre Ygrié

17 avril 2010

PS: Pour ceux qui souhaieraient approfondir le sujet n'hesitez pas à visiter l'excelent blog de Michel Lebon

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 08:21

13 avril 2010

collooooomb.1271190244.jpg« Mission Languedoc-Roussillon, la revanche ». Ce pourrait être le titre du deuxième épisode du bras de fer socialiste engagé dans la région dont Georges Frêche vient d’être élu président. Avant même la fin du premier épisode, qui s’était achevé sur la capitulation dés le premier tour des forces légitimistes emmenées par Hélène Mandroux et le triomphe des légions rebelles de l’imperator de Septimanie, Solferino avait décidé de mettre sur pied une « commission pluraliste ». Celle-ci constitue une sorte de match retour. Il s’agit d’ouvrir « le chemin du dialogue » avec les 58 socialistes exclus du parti pour avoir figuré sur les listes de tonton Georges mais aussi de remettre les pendules socialistes à l’heure.

La réunion du bureau national du mardi 13 avril a été consacrée à la constitution de cette commission représentative de l’ensemble des courants. Baptisée « mission de dialogue et de rénovation » et dirigée par François Lamy, bras droit de la première secrétaire (absente du BN pour cause de voyage en Inde), elle comprendra Alain Fontanel (motion A), Pouria Amirshahi (motion C) et Pascale Boistard (motion D). Restait à désigner le représentant de la motion E (Royal-Peillon) au sein de laquelle, on le sait, les choses ne sont pas d’une extrême simplicité.

A la surprise générale, Gérard Collomb s’est porté volontaire pour faire partie de ce groupe qui devra, selon les termes de François Lamy, « remettre en marche les fédérations » et « lier dialogue et rénovation dans le cadre des valeurs que nous portons ». La montée au créneau du maire de Lyon – mandataire en titre de la motion E qu’il conduisait, faut-il le le-langeudoc-roussillon-qu-on-aime.1271190170.jpgrappeler, au congrès de Reims – a jeté comme un léger froid. Gérard Collomb, en effet, s’inscrit ouvertement « dans un esprit de conciliation ». « Je veux contribuer à la pacification, à l’apaisement » expliquait-il après le BN. En d’autres termes, le maire de Lyon serait prêt à jouer les modérateurs afin de parvenir à une paix des braves, c’est à dire la réintégration des exclus. Une perspective qui, a priori, ne cadre guère avec la tonalité dominante au sein de la « mission Languedoc-Roussillon » dont la plupart des membres entendent faire preuve de fermeté. Bref, la présence du maire de Lyon – qui était venu en personne soutenir le président sortant pendant la campagne des régionales - risque de perturber le consensus anti-Frêche.

Source:Le Monde.fr

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 17:00

"La seule préoccupation de nos Elus territoriaux n'est-il pas :

garder leurs avantages !..." au detriment du notre    Taxe locale sur l’électricité : tout le monde va payer .

En voici un exemple:

logo_edf

Sans le savoir, la plupart des usagers d’EDF paient une taxe locale sur l’électricité. Perçue par les communes et les départements, cette taxe peut atteindre jusqu’à 8 % au niveau municipal et 4 % au niveau départemental.

Cette taxe étant facultative, certaines collectivités territoriales, plus respectueuses de l’argent des contribuables que d’autres, ne la prélèvent pas.

Cela est interdit, rétorque la Commission européenne. Tout le monde doit payer cette taxe. La France va donc devoir se mettre en conformité avec les exigences européennes en la matière. Les contribuables déjà assujettis à cette taxe méconnue devraient néanmoins payer beaucoup moins que jusqu’à présent. Les seuls perdants seront ceux qui étaient jusqu’alors épargnés.

Le surcoût devrait être de 25 euros en moyenne par ménage et par an.

Grandes perdantes, les entreprises très consommatrices, qui étaient jusqu’alors exonérées, devront, comme les autres, acquitter cette taxe.

Cela se traduira par une recette en moins pour notre département qui, probablement au lieu de baisser les dépenses ,augmentera NOS IMPOTS

N.B        La taxe locale sur l’électricité est un impôt indirect, facultatif, perçu au profit des communes (articles L. 2333-2 à L. 2333-5 du Code Général des Collectivités Territoriales), des communautés de communes (art. 1609 quinquies C du Code Général des Impôts), des communautés d’agglomération (art. 1609 nonies du Code Général des Impôts) et des départements (art. R. 3333-1 du CGCT).

L'assiette de cette taxe est un % du prix hors taxe de la facture d'électricité.Cela signifie que pour 1000€ de consommation la commune percevait au maximum 80€ et le département 40€. 

Repost 0
Published by moulin - dans IMPOTS
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 18:12

AliceDepuis 2004, la région Languedoc-Roussillon a battu plusieurs records : tout d’abord, celui de la hausse fiscale. Ensuite, c’est la région qui a fait le plus parler d’elle… Pour les outrances verbales de son président. Pour lui, la méthode de gouvernement tient lieu de projet politique. Imposer, insulter, passer en force et… Communiquer. Ici, la communication est permanente, le faire-savoir prime sur le savoir-faire.

Alors que la fiscalité régionale a flambé ici plus que nulle part ailleurs (+154 %), 20 % des impôts directs ainsi prélevés sur les contribuables servent en réalité à payer des opérations de propagande pour raconter… Du vent!

Les maisons de la Région : tour du monde en 15 maisons

Dans l’édition 2008 de ce livre noir, nous vous faisions part de l’initiative prise par George Frêche, déçu de ne s’être vu offrir un sort national à la hauteur de ses prétentions, et qui s’est alors et soudainement cru investi d’un destin mondial. Lequel, ainsi pris d’orgueil, a décidé en 2007 de se lancer dans une aventure aussi incroyable qu’inutile : créer 15 maisons de la région à travers les 5 continents (…).

Une enquête de Capitalpubliée en juillet 2008 nous révèle qu’il y a peu d’affluence. Milan : 5 visiteurs par jour, Bruxelles : 0, Shangaï : 5, Londres : 5. Le loyer moyen pour chaque maison est estimé à 350 000 euros. Sans compter les salaires de personnel, frais d’entretien, etc. Le budget pour 2009 des 5 maisons en place s’élève à 6 millions d’euros pour le contribuable, soit 25 000 euros par jour pour une vingtaine de visiteurs . Source:contribuables associés

 

Espérons que ,pendant la durée du mandat, qui vient de commencer l'action de nos élus se traduira par des deçisions prises dans le respect du contribuable. Le premier dossier très important est celui de l'accès au HAUT-DEBIT dont dépend l'égalité des chances pour tous, c.a.d depuis l'enfance jusqu'à l'information que pourra faire l'artisan,le commerçant,le télé-travailleur;etc,etc sur ce qu'il peut offrir.C'est sur ce secteur que notre région pourra se développer et donc réduire l'écart entre les autres régions sur le % de chômeurs,de gens en dessous du seuil de pauvreté...La région la plus équipée en haut débit est,à ma connaissance,LA BRETAGNE.La conséquence est un taux de chômage et un % de pauvres plus faible que la moyenne nationale. 

Nous souhaiterions que la conclusion de ces 4 années soit:LE SAVOIR- FAIRE A PRIME SUR LE FAIRE- SAVOIR  

Repost 0
Published by moulin - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 14:14

48-lozere.jpgLa communication par internet étant source de progrès et de développement nous pensons que cet article devrait intéresser l'exécutif de notre région.En effet ,comment parler d'offrir des ordinateurs à des élèves s'ils n'ont pas accès à internet? Comment peut-on développer une région si les artisans,les industriels les hôteliers,les restaurateurs,etc,etc, sont incapables de faire connaître leurs produits,répondre à des questions,etc,etc.Comment peut-on développer le télétravail sans internet? C'est à toutes ces questions que nos élus au conseil régional devront répondre en soutenant les solutions du futur.

 

 

 

Expérimentons la solution « déport de signal » en Lozère !

websdugevaudan| 8 avril 2010 at 10:48 | Catégories : Uncategorized | URL : http://wp.me/pre80-31

 

Entree-du-parc-du-Gevaudan.jpg Sous le titre » "Montée en Débit" : Et si l'ARCEP se décidait à lancer des expérimentations en "Déport de Signal", comme avec la bi-injection, ... et comme elle l'annonce pour le L.T.E. ... ? «  Michel Lebon vient d’écrire sur son blog un excellent papier qui, pour ce qui nous concerne, clarifie la problématique de notre département

Je me suis permis le commentaire ci-dessous

Excellent papier qui conforte en tous points la demande récurrente des Webs du Gévaudan de faire de la Lozère, département symbole de la ruralité s’il en est ( de très loin le département le moins peuplé et le plus « paysan »avec 13 à 14% d’agriculteurs),un champ d’expérimentation de solutions innovantes.

La Lozère a toujours été pionnière dans l’utilisation des fonds européens.
Dés 2003 nous proposions d’en faire un département laboratoire en matière de haut débit, idée reprise,en l’ « élargissant » , en 2006
Cette même année nous « pointions » l’impossibilité de disposer d’infrastructures numériques sans une collaboration,d’une façon ou d’une autre, avec l’opérateur historique, seul présent sur le territoire.
 

Comme notre département a besoin d’un plan Orsec
le moment est venu d’y expérimenter la solution « déport de signal »

 Dans l’article « Internet solidaire » nous pointions quelques « évidences » parmi lesquelles : « les personnes en difficulté le sont encore plus lorsqu’elles sont en zone rurale », « l’équité territoriale n’est pas au rendez vous »,«plus on a de haut débit plus on en demande »,« plus les élèves utilisent les TIC plus les résultats scolaires sont bons »,« nous ne pouvons pas nous payer le luxe de la fracture ►perte de créativité, de richesse », « L’investissement fondamental est bien celui de l’éducation et de la formation »,« plus les élèves utilisent les TIC plus les résultats scolaires sont bons », « le numérique bouleverse nos principes, nos fondements, ce qui nous manque, c’est de penser ! »etc....

 Et nous concluions »

«Internet est un formidable espace d’information et de citoyenneté » …mais trois fractures (sociale,générationnelle,territoriale) s’additionnent sur les mêmes territoires . La solution ne peut venir, principe de solidarité oblige, que s’un système de péréquation »

 Désert numérique aujourd’hui et dont les habitants seront  les oubliés du très haut débit demain si nous ne faisons rien, la Lozère possède tous les ingrédients pour que soient expérimentés sur son territoire tout à la fois un système de péréquation et une solution technique innovante. Une telle expérimentation crédibiliserait à coup sur les grandes déclarations sur l’importance du très haut débit, le role essentiel de la ruralité....et la justice sociale !

LesLozériens n'attendent plus que des décisions politiquespour faire de leur territoire, symbole de la ruralité, un symbole de ruralité moderne faite du "mariage" du terroir et de l'internet !

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article