Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 03:57

urne-300x286

Un parti politique est TOTALEMENT RESPONSABLE de la moralité de ses candidats et des conséquences dans le cas ou ils seraient élus.En votant pour leur candidat nous accordons NOTRE CONFIANCE à leur pari et non au candidat que nous ne connaissons pas.

Christian BourquinChristian Bourquin est candidat aux élections sénatoriales dans les P.O. La question est:le P.S soutiendra-t-il sa candidature?Qui prendra la responsabilité de sa moralité?Nous devons nous souvenir qu'il des soucis judiciaires et qu'il soutient le sénateur NAVARRO qui des problèmes judiciaires que le P.S connaît bien.

Le Parti socialiste avait indiqué fin mars qu'il allait porter plainte auprès du TGI de Montpellier pour «abus de confiance» contre le sénateur, un fidèle de Georges Frêche exclu du PS en février 2010 pour avoir soutenu celui-ci aux élections régionales.

Du soutien ou pas du P.S. nous pourrons conclure sa priorité:fait-il passer le succés électoral avant ses idées de socièté ou l'inverse?

 

 

 

 

 

 

 

La bataille pour les régionales laisse des traçes que nous pouvons lire sur Midi Libre,voici un extrait:

Montpellier L’affaire DSK et ses conséquences héraultaises

YANNICK POVILLON du Midi Libre
23/05/2011, 06

Dimanche dernier, tous les socialistes héraultais n’ont pas accueilli l’arrestation de DSK avec la même peine. En coulisse tout au moins car, en façade... Pourquoi ? Car en leader des sondages pour mener le PS aux présidentielles 2012, le directeur général du FMI allait, "ici, créer une nouvelle majorité différente des pro ou anti Frêche" (lire en p. 5). Pas de troisième voie en somme dans cette fédération divisée. Deux camps, c’est ce qu’il va rester si l’hypothèse d’un duel Aubry-Hollande se confirme. François Hollande, très proche du couple Robert et Dominique Navarro, leur permettrait de revenir en force et en grâce. "Ils sont de très loin les plus légitimes et les plus proches", analyse un militant. Une victoire d’Aubry permettrait à Christian Assaf et Jean-Michel Duplaa de devenir les hommes forts du PS héraultais. "C’est soit la réhabilitation de Navarro, soit sa perte", tranche un socialiste.....

La suite sera les sénatoriales....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 14:05

L'assistanat et le clientélisme est le cancer de notre société. Tel est l'éditorial de Jean Rouxel dans le N° 791 du vendredi 13 mai 2011.Ce dessin de Miege pour les 4 vérités résume la question actuelle:

fmi-dsk

1123219061.jpgCet article fait suite aux propos de Laurent Wauquiez et peut être considérer comme une réponse à notre président du conseil général du GARD. En effet en ajoutant la gratuité des transports,la C.M.U.,l'exonération d'un certain nombre de taxes,e.t.c.le R.M.I. certes inférieur au S.M.I.C conduit à des revenus totaux compte tenu de l'ensemble des gratuité à des revenus supérieur à celui qui travaille et qui doit donc tout payer.Roselyne-Bachellot.jpg Il est soutenue dans ses propos par la reine des gaspillages,Madame H1N1 dont un des résultats principaux a été de battre le RECORD des déficits pendant qu'elle avait la RESPONSABILITE de la S.S comme ministre de la santé. Mais le dernier sondage d'OPINION WAY pour Le Figaro donne les résultats suivant concernant les propos de Laurent Wauquiez:35% sont tout à fait d'accord et 32% plutôt soit un total de 67%. Le peuple a raison. Le système actuel favorise le travail à temps partiel et donc la précarité et la BAISSE DU POUVOIR D'ACHAT GENERAL ,du fait que les entreprises embauchent à temps partiel et les contribuables font le reste.Après cette polémique politicienne entre blanc bonnet et bonnet blanc la question fondamentale n'est résolu: LA CREATION D'EMPLOI.

 

    Le problème majeur dans la création d'entreprise et donc d'emploi est une question de fond propre . Pourquoi notre région  et notre département au lieu de donner des subventions-clientélistes ne participerait pas à la création de fond propre sous forme de participation?Ainsi le nombre d'entreprise survivant après 5 ans d'activité serait plus élevé et de plus la revente de ces participations serait une recette qui permettrait de diminuer DETTE ET IMPÖTS

L'article de l'iFRAP ci dessous devrait servir de réflection à nos élus de la majorité qui dépensent notre argent avec des résultats qui laissent à désirer:

Capitalisation des entreprises naissantes, clé de l’emploi

Capitalisation des entreprises naissantes, clé de l'emploi

Une étude de l’INSEE [1] se concentrant sur le suivi des entreprises créées en France en 2002, a mis en avant que, cinq ans après leurs créations, 52% de ces entreprises sont toujours actives. Cependant, ce taux de survie des entreprises est très dépendant du montant investi au moment de leur création. En effet, il apparaît que plus l’investissement de départ est important, plus le taux de survie de l’entreprise est élevé. La capitalisation des entreprises naissantes serait-elle la clé de l’emploi ?

Graphique 1. Taux de survie des entreprises créées en 2002, 5 ans après leur création, selon leur capital socialTaux de survie des entreprises créées en 2002, 5 ans après leur création, selon leur capital socialSource : Insee, enquête Sine 2002, interrogations 2002, 2005 et 2007.

Ainsi, le taux de survie des entreprises ayant bénéficié d’un investissement inférieur à 2.000 euros pour leur création est de 46% contre 67% pour les entreprises ayant bénéficiées d’un investissement supérieur à 80.000 euros.

Le tableau suivant complète le précèdent avec un taux de survie supérieur pour les petites entreprises le nombre d'emploi crée serait plus élevé et donc le pouvoir d'achat général plus fort et l'assistanat plus faible:

graph8.gif

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 04:08

L'hypocrisie de nos élus est de nous faire croire qu'ils dépensent notre argent pour satisfaire nos besoins. Ils pourront prendre exemple sur des réalisations faites ailleurs et donc régler le problème du haut débit dans la réalité quotidienne  au lieu de BAVARDER sur des solutions de l'échec programmé. La lecture de ce qui suit nous donne une voie de la réussite . Mais seront-ils l'entendre?

 

  Fibre optique2 02

Très haut débit: les Ruraux d'abord !

websdugevaudan | 18 mai 2011 at 7:48 | Catégories : Uncategorized | URL : http://wp.me/pre80-4T

 

Commencer à fibrer la France par les campagnes ? Les Webs du Gévaudan et leurs amis ( Numericus, JM Billaut, Net Iki , les enfants du numérique , Aveyronadsl et bien d’autres …) le disent depuis longtemps ….Un établissement public de coopération intercommunale , le SIEA ( syndicat d’électrification de l’Ain) , lui, le fait ! A partir d’une analyse commune à tous les départements (manque de desserte en communications électroniques) le SIEA a lancé simultanément deux programmes :

 

-un programme de résorption des zones blanches par un réseau hertzien procurant 2 mégas symétriques à tous les habitants ; ce programme est achevé depuis 2010

 

-un programme de déploiement d’un réseau de fibre optique jusque chez l’habitant : LIAin (Liaison Internet de l’Ain) . Les objectifs sont ambitieux : une fibre par foyer pour 90%de la population en 2014 et 100% en 2020 ! Le budget est conséquent mais « assumé » : 170 millions d’euros financés essentiellement par des emprunts , les aides publiques (Europe, région, département)couvrant à peine 20% !

 

Une démarche exemplaire

 

Un principe fondateur : l’équité territoriale . La solidarité territoriale est le « fil rouge » du syndicat depuis sa création en 1950 ….d’où la décision de péréquer les couts de la prise optique entre les ruraux et les urbains .

 

-Une équipe professionnelle au service d’une volonté politique inébranlable manifestée récemment , entre autres, par un changement d’appellation. Le SIEA est aujourd’hui le syndicat intercommunal d’énergie et de e-communication de l’Ain !

 

-La prise en compte de quelques « évidences » : 1 -proximité des métiers électriques et électroniques 2-nécessité de fibrer les campagnes par la puissance publique. Dans le cas de l’Ain, le point d’équilibre n’est pas prévu avant 15 ans , durée relativement courte pour un opérateur public aménageur de territoire soucieux de l’intérêt général mais beaucoup trop longue pour des opérateurs privés centrés sur une rentabilité quasi immédiate 3-intuition d’une demande plus forte chez les ruraux, moins bien servis que les urbains qui bénéficient déjà du triple play grace à un « bon Adsl » et qui n’ont pas encore pris conscience des potentialités de la fibre. Les premiers résultats confirment la justesse de cette intuition.

 

Des premiers résultats encourageants

 

Une vision ambitieuse n’interdit pas une démarche pragmatique. Le SIEA a voulu tester son plan sur un terrritoire pilote avant de le déployer sur l’ensemble du département

 

2007/2010 : 1ere phase réussie : ouverture du service THD en juin 2009 sur la 1ere commune, Giron,1000 m d’altitude mais vraisemblablement le village le plus haut de France en « altitude numérique » puisque, aujourd’hui, les 49 foyers du village sont tous raccordés et se voient offrir 100 mégas symétriques pour 35 euros par mois ! En avril 2011 les 42 communes du territoire pilote, soit plus de 25000 lignes, étaint ouvertes aux services FTTH ! 180 emplois directs ont été créés sans compter une vingtaine d’emplois supplémentaires chez les FAI

 

2011:2014: Déploiement sur l’ensemble du département sur la base de 100 communes par an et un objectif de 90% des foyers équipés en 2014 !

 

Une démarche extrapolable ?

 

La réflexion est ouverte ! A priori les syndicats d’electrification départementaux , lorsqu’ils existent, paraissent les mieux placés pour adjoindre à leur métier traditionnel celui d’opérateur télécoms . Mais ils n’ont pas tous les mèmes atouts . Celui de l’Ain s’est adjoint progressivement des compétences complémentaires : éclairage public, gaz, système d’information géographique, réseaux de chaleur…et communications électroniques . Cette « envergure » lui a assuré une bonne crédibilité cauprès des banques lors de la négociation des emprunts pour le programme très haut débit . Le département de l’Ain est par ailleurs un département riche dans lequel les systèmes de péréquation intra territoriaux sont possibles, ce qui est loin d’etre le cas dans d’autres départements, à commencer par la Lozère !

 

Dans la plupart des départements ruraux, la péréquation nationale sera nécessaire . Cette péréquation ne peut etre décidée que par une loi. Les associations rurales ne cessent de le crier mais leurs « cris » ne sont guère entendus même lorsque, en Gévaudan, la « bête » tente de sortir ses crocs ! Peut-être, aujourd’hui, en profitant de la fenêtre d’opportunité électorale ? Encore faut-il que les ruraux , citoyens et élus réunis, se rassemblent pour porter ensemble le même message et réagir contre certains « discours hors sol » actuels voire certaines décisions comme celle de la composition du CNN dans lequel aucun citoyen n’est représnté…un comble quand on nous parle de l’importance des usages !

 

A partir de l’exemple de l’AIN nous pouvons, ensemble, déclencher une prise de conscience générale et oser affirmer une conviction « Ubi et Ruri » : les ruraux d’abord ! Ce sont les plus éloignés des services physiques qui ont le plus besoin des services électroniques performants . Mais pour cela, il faut un pilote dans l’avion, ce qui est le cas dans l’Ain mais pas (encore ?) pour l’ensemble du territoire !

 

Les 70 participants, dont j’étais, à la journée organisée sur place par l’ARUFOG et le CREDO le 12 mai savent maintenant que fibrer les zones rurales c’est possible...sans les grands opérateurs télécoms ! Sur les 15 FAI présents sur le réseau on n’en trouve aucun …pour le moment . Viendront-ils un jour voler au secours de la victoire ? Sans (aucun) doute !

 

Pierre Ygrié

 

17 mai 2011

 

PS: Voir aussi l’interview en 3 parties de Patrick Chaize , directeur du syndicat, par Jean Pierre Jambes : 1ere partie, 2éme partie, 3ème partie

Alice

 

 

 

En les écoutant on se croirait à Alice au pays des Merveilles alors que la réalité est à l'opposer.

Mais le peuple réagit et mercredi 18/05 le site a reçu:172 visites pour la seule journée d'hier sur le dernier article du blog "Très haut débit: les Ruraux d'abord" http://websdugevaudan.wordpress.com/2011/05/18/tres-haut-debit-les-ruraux-dabord-4/#comments ce qui demontre bien que le peuple,contrairement à ses élus,veut que la dépense de leur ARGENT serve à résoudre le probléme et ne soit pas consideré comme un outil-marketting servant à GAGNER UNE ELECTION. Le peuple a la culture du RESULTAT.

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 20:30

bonnenouvelle

Contrairement à ce que prétend certains élus le vote électronique est une méthode sécurisée. Pour l'élection de son bureau le PARTI LIBERAL DEMOCRATIQUE vient de l'utiliser.Pour cela nous devons posséder:

Un email : ........

Une clé privée : .......

Une clé publique : .......

Aussi LA DEMOCRATIE DIRECTE peut être utilisé,mais nos élus n'en veulent pas, de peur d'être contrôler par les payeurs qui sont les CONTRIBUABLES.

La clé privée est strictement personnelle et vous êtes le ou la seule à la connaître. Nous ne pourrons pas vous la renvoyer même en cas de besoin. Cette clé sert à ce connecter au site de vote en ligne.

La clé publique est une clé visible par tous mais dont vous êtes le ou la seul(e) à savoir à qui elle correspond. Ce double système vous permettra de vérifier suite au dépouillement que votre vote a bien été pris en compte pour les bons candidats, mais aussi de vérifier que le comptage des voix est correct.

Le site ou se déroule le vote se trouve à l'adresse suivante : http://vote.p-l-d.fr.

Le vote électronique peut donc si les politiques le voulaient pourrait être utilisé dés que la loi le permettant sera promulguée. La demande d'un référendum populaire serait déclenché dés que 5% des inscrits le demanderait et porterait sur des sujets de choix de société ou de dépenses à faire(budget,investissement,e.t.c.)

L'utilisation de la DEMOCRATIE DIRECTE qui conduit à un REFERENDUM POPULAIRE nous permettrait de réduire nos impôts de l'ordre de 30 % et la DETTE dans d'enviton 50 %

 

                               VIVE LA LIBERTE280px-Freiheitsstatue_NYC_full.jpg

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 01:47

 Voici un excellent article à méditer par les élus avant de dépenser NOTRE ARGENT

La Tribune Libre de la Vaunage

03 mai 2011

L'imposture du diagnostic de sureté (système de videosurveillance) à MUS comme ailleurs.

 




Le conseil municipal calamiteux du vendredi 15 avril, a vu mes onze collègues voter un réseau de 8 caméras de vidéosurveillance qui devraient couter à la mairie dans les 80000 euros, plus 3000 euros de maintenance annuelle,sous les conseils de la gendarmerie. Mes collègues ont interrompu mon intervention afin de ne pas rater la projection d'un film et une sauterie qu'ils avaient organisé entre eux. Voici l'indigne comportement des élus majoritaire, refusant la réflexion  sur un sujet qui est loin de faire l'unanimité et pour lequel des villes organisent des débats publics afin que chacun se fasse une idée, comme à Toulouse
Dans ses conseils en sécurité, la gendarmerie est l'instrument d'une scandaleuse imposture.
 Je reviendrai point par point sur le diagnostic proposé par les gendarmes. Cet article a pour but de dénoncer les mécanismes de cette imposture, qui va se répéter dans tous les villages en zone de gendarmerie sous les injonctions du ministère de l'intérieur. Il faut que les citoyens et les élus ouvrent les yeux et refusent de mettre les doigts dans cet engrenage sécuritaire inutile et terriblement onéreux . Qu'ils ne répondent pas au subventions alléchantes qui ne sont là que pour obtenir leur adhésions sans réflexions honnêtes sur l'utilité d'un tel système. Qu'ils ne  se fassent pas d'illusion  même avec la subvention, la videosurveillance  coutera très cher, et la maintenance sera à la charge de la collectivité locale, pour une efficacité en matière de protection quasiment nulle, je le démontrerai.

Diagnostic de sureté système de vidéoprotection

La gendarmerie propose aux communes qui en font la demande un diagnostic de sureté système « vidéoprotection ». Ce rapport est gratuit et heureusement ! Il ne vaut pas plus ! C'est un agrégat de propagande sur la vidéosurveillance et des avis techniques sur le positionnement des caméras dans le village, truffés de biais que n'importe quel imbécile pourraient repérer du moins,  n'importe quel malfaiteur. Enfin ils nous donnent les perspectives d'avenir de ce système, vers plus de caméras et  l'évolution vers un système de monitoring en temps réel, dont nous verrons les couts exorbitants.

Le  diagnostic de sureté de la commune de MUS commence par une propagande sans preuves sur  l'efficacité de la vidéosurveillance. En effet, Aucune étude chiffrée sur l'efficacité de ce système n'a été donnée en France. C'est efficace parce que les gendarmes le disent !
 J'exhorte les élus à demander les preuves . La gendarmerie vous sortira alors, le rapport sur l'efficacité de la videosurveillance réalisé à la hâte de février à juillet 2009 par leur seul service et sur commande du ministère de l'intérieur avec pour lettre de mission je cite :
« mettre à disposition des élus des arguments propre à soutenir leur adhésion »
(Note à l'attention du président du comité de pilotage stratégique pour le développement de la videoprotection)

Source : Inspection générale de l’administration, de la gendarmerie et de la police nationale. Rapport sur l’efficacité de la vidéoprotection, Ministère de l’Intérieur, de l’Outre Mer et des collectivités territoriales, juillet 2009.

Ce rapport a été  réalisé par l'inspection générale de la police nationale, l'inspection de la gendarmerie nationale et l'inspection générale de l'administration. Pas un sociologue n'a été convié à l'analyse des conclusions. Il est truffé de biais méthodologiques et de chiffres paradoxaux qui, si l'on s'y penche un peu, disent le contraire des conclusions très favorables à la vidéosurveillance.

 
Mais revenons à notre diagnostic de sureté local.

Les gendarmes nous donnent un tableau de l'évolution de la délinquance dans MUS. Sur deux ans ! Comme s'ils n'avaient pas les chiffres sur 5 ans.
Et qui montre quoi ? que la délinquance est en baisse !

2009 :  46 délits
2010 :  42 délits.
On comprend mieux pourquoi ils nous cachent les résultats des années précédentes !
Deux postes sont en hausse :
Les cambriolages : 7 en 2009 contre 13 en 2010
Les infractions à la législation sur les stupéfiants : 1 en 2009, 7 en 2010 et en commentaire :
 700% d'augmentation d'infraction à la législation sur les stupéfiants, autrement dit ,700% de plus de fumeur de shit ! Tout cela, pour bien frapper l'opinion des élus et faire oublier qu'il y a eu moins de délits en 2010 qu'en 2009. Là encore l'imposture s'exprime ! J'exhorte mes collègues élus des autres villages à demander une étude statistique précise, sur au moins 5 ans de la délinquance dans leur village. L'investissement exorbitant qu'exige ce système doit au moins se justifier par une augmentation significative de la délinquance locale, facilement quantifiables et non pas se contenter des faits divers.
Toutes les enquêtes de victimation montrent une réduction des vols et des cambriolages en France depuis le milieu des années 1990.
                             ( Source : centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales – CNRS)
 
Les gendarmes nous proposent 6 sites pour poser les 8  caméras, sur les axes principaux :
montée rouge, avenue du puit vieux, chemin du champ de mars( pont sur l'autoroute), sur la route de Calvisson pour surveiller l'impasse des Brézine, Rue de La grande terre et la place.
Pour qui connait MUS, il y a  deux accès par des chemins carrossables qui débouchent sur le quartier des MAS et un par la route de calvisson qui débouchent sur le chemin de Pascalet. Mon propos n'est pas de dire qu'il faudrait encore trois caméras de plus, sachant, comme je vous le démontrerai, que la videosurveillance ne sert à rien, mais que le raisonnement absurde par lequel on va tout surveiller, ne tient pas. Un malfaiteur n'aura aucune difficulté a trouver ces itinéraires le mettant à l'abri, ainsi que des astuces pour tromper les caméras comme cagoule, parapluie, botte, fausses plaques d'immatriculation.

Martin Gill en 2005 a démontré que les délinquant adoptent rapidement des mécanismes de dissimulations et des stratégies d'adaptation à l'« outil vidéo ».Source :Martin Gill and Angela Spriggs, Assessing the impact of CCTV, Home Office Research Study n°292. Home Office: London, 2005. www.homeoffice.gov.uk/rds/pdfs05/hors292.pdf


Le système préconisé à MUS ne sera qu'un visionnage différé pour les besoins d'une enquête diligenté par une plainte au service de gendarmerie. Donc, pas de supervision en temps réel 24h sur 24h. En d'autre terme, c'est la commune qui va payer à la gendarmerie des outils d'enquêtes en cas de plainte. L'enquête de police est une fonction régalienne, ce n'est pas aux collectivités locale à payer. Les enregistrement ne se feront que sur 7 jours puis seront effacés automatiquement. Si vous êtes cambriolé au début de vos vacances, il n'y aura plus d'enregistrement quand vous constaterez le vol !
Ce sera des citoyens mussois habilités par je ne sais quelle autorité qui pourront avoir accès au local et aux images. Votre voisin sera peut-être celui là. C'est pas forcément rassurant!
De l'aveu même des gendarmes, ce système n'est pas optimal (p 22 du rapport). A 80000 euros ça fait mal! Cependant il est évolutif, disent-ils, il ne se conçoit que dans une mise en réseau de toutes les caméras de la communauté de communes et une supervision 24h sur 24 qui serait assuré par des agents de la COMCOM.
Le prix d'une cameras de videosurveillance est en moyenne  de 20000 euros  . Un agent chargé du visionnage revient à 26000 euros. Il faut un agent pour 5 cameras. (rapport videosurveillance et espaces publics de l'IAU).Imaginons 100 cameras pour toutes la communauté de commune ( chiffre bien en dessous de la réalité qui nous attends, vous en conviendrez, il y en a déjà 8 à MUS de prévues). Il faudrait 2O agents qui couteraient en fonctionnement  560000 euros /an à notre petite communauté de commune déjà en déficit ! Ce n'est pas tout, à entendre la gendarmerie, il faudrait des équipes de policiers municipaux pour agir sur place et réaliser les flagrants délits. Croyez vous que l'équipe actuelle pourrait assumer cette tache. Bien sur que non ! Il faudrait aussi embaucher des policiers municipaux et inter communaux. Tout cela financé par la collectivité locale.
Voilà ce qu'on voté les 11 conseillers municipaux de MUS, pressés de faire la fête ! Un diagnostic de sécurité de la gendarmerie mal ficelé pour un projet dément et qui va couter une fortune à la commune et à la communauté de commune. Le tout,  fait à la sauvette. Le conseil n'était même pas affiché en mairie.
J'exhorte les élus des autres communes à communiquer entre eux, réfléchir, débattre avec les citoyens et ne pas voter les yeux fermés quelque chose qui n'est une absurdité.

Tout cela pour un système appelé « videoprotection » qui n'a donné aucune preuve de son efficacité  dans le monde entier.

En France il n'existe pas d'études à méthodologie scientifique appréciant l'efficacité de la vidéosurveillance. En effet, pour qu'une étude puisse être fiable, il faut pouvoir éliminer tout les biais. L'on ne peut pas comparer une caméra posée dans une rue bondée d'un centre ville et celle  dans le milieu fermé d'un parking, ni même celle qui est sur la place de MUS et celle posée dans un métro. De même l'on ne peut pas juger de l'efficacité des caméras sur les chiffres de la délinquance générale qui englobe les escroqueries et les vols à la roulotte, ni même toutes les atteintes à l'intégrité physique  qui englobent les violence intrafamilliale comme viol et inceste avec les vol avec violences dans la rue. C'est précisément ce que fait sans vergogne le rapport sur l'efficacité de la vidéosurveillance pondu à la hâte par  le ministère de l' intérieur en juillet 2009. On comprend mieux pourquoi aucun scientifique n'y a été associé. Ce rapport grand guignolesque n'est même pas cohérent dans ses conclusions. Il affirme l'efficacité de la vidéosurveillance et produit des chiffres qui disent le contraire. Des sociologues de renom comme Tanguy Le goff et  Laurent Muchielli ont démonté ce rapport (Vidéosurveillance : un rapport qui ne prouve rien Par Tanguy LE GOFF * et Eric HEILMANN ** )
En revanche en Angleterre, le pays le plus vidéosurveillé du monde, ont été réalisés plusieurs dizaine d'études depuis les années 1990.
Un rapport a été produit par l'institut d'aménagement et d'urbanisme de l'ile de France en 2008. Ce rapport a précisément décortiqué 4 études anglosaxone réalisées entre 1999 et 2005 et qui font référence en la matière par leur sérieux méthodologique .


Leurs conclusions ?


Efficacité dissuasive : Pas evidente

variable sur le type d'espace surveillé. La seule efficacité reconnue est dans les atteintes aux biens dans les milieux fermés(parking),ailleurs faible impact.

Aucun effet sur les délits impulsifs lié aux drogue ou à l'alcool

Impact sur le sentiment d'insécurité : très limité à  nul

Impact statistique sur l'identification et arrestation : faible à nul. Ce que confirme le rapport de l'Inspection générale de l’administration, de la gendarmerie et de la police nationale de 2009.

Source: Tanguy Le Goff, Vidéosurveillance et espaces publics. Etat des lieux des évaluations conduites en France et à l’étranger, IAU île-de-France, Paris, octobre 2008.

pistolero.jpg

-Mike Neville, responsable du Bureau des images, identifications et détections visuelles (Viido) de Scotland Yard. déclarait en 2008: "La vidéosurveillance, implantée à grande échelle au Royaume-Uni, est un « véritable fiasco » et n'a pas réussi à faire reculer la criminalité. Des milliards de livres ont été dépensés dans le matériel mais on n'a pas réfléchi à la manière dont la police allait utiliser les images et comment elles seraient présentées devant un tribunal »

Source : The télégraph CCTV cameras: If they do not stop crime or catch criminals, what are they for?

 -Plus récemment  un rapport de la Chambre régionale des comptes de Rhône-Alpe concluait  en  Mai 2010 au sujet de la vidéosurveillance installé à Lyon (l'une des ville des plus vidéosurveillée):
« En l’état actuel des données, relier directement l’installation de la vidéosurveillance et la baisse de la délinquance est pour le moins hasardeux.
Si l’on compare par exemple l’évolution de la délinquance de voie publique (DVP) entre Lyon, qui a fortement investi dans ce domaine, et Villeurbanne, où la commune n’a pas souhaité s‘y engager, on observe que la baisse est plus forte dans la commune qui ne bénéficie d’aucune caméra de voie publique.
La baisse observée à Lyon (où se déroulent plus de la moitié des faits) est dans la moyenne de celle observée sur l’ensemble de la circonscription de sécurité publique (CSP) de Lyon, alors que celle enregistrée à Villeurbanne est nettement supérieure »
Pour la ville de  Lyon on a évalué le prix de la vidéosurveillance entre 2,7 et 3 millions d’euros.


Comme vous pouvez le lire, l'efficacité de la vidéosurveillance est loin d'être aussi évidente. Au prix où elle va nous être vendue, j'affirme que c'est une escroquerie pure et simple.  Les cameras de videosurveillance n'apportent qu'un certain confort aux forces de police exsangue de notre pays, dont les effectifs ne cessent de fondre au nom du principe du non remplacement d'un fonctionnaire à la retraite sur deux. De l'aveu même de l'officier de gendarmerie de la brigade de Vauvert, il ne dispose que de 20 Gendarmes pour assurer la sécurité du secteur.  

Que dit le rapport de l'IAU Ile de France à ce sujet ?

« Avec la vidéosurveillance, les policiers nationaux bénéficient de ressources supplémentaires pour un cout faible voir nul puisque ce sont les collectivités territoriales qui assument financièrement la mise en œuvre de la technologie »
Source :Vidéosurveillance et espaces publics. Etat des lieux des évaluations conduites en France et à l’étranger, IAU île-de-France, Paris, octobre 2008.

Dans un article de Laurent-Mucchielli, chercheur au CNRS, on peul lire:
« Il est clair qu’en l’état actuel, les forces de sécurité de l’Etat n’ont ni les moyens, ni l’envie de se mobiliser sur le champ de la tranquillité publique qu’elles désinvestissent depuis plusieurs années. Leur intérêt est ailleurs : récupérer des images pour renforcer le travail d’élucidation et d’arrestation des délinquants. La gestion de la vidéosurveillance est ainsi déléguée à des collectivités locales qui en assument la charge financière, mais l’Etat garde la main par un transfert d’images qu’il peut utiliser pour ses propres finalités : l’identification de suspects, le maintien de l’ordre ou la filature dans le cadre d’enquêtes.  »
Source :La vidéosurveillance est-elle une réponse efficace à la délinquance ? Laurent-Mucchielli.

J'exhorte encore une fois, les élus et responsable des collectivités territoriales d'exiger des chiffres sérieux, supervisés par des gens compétents. Aux gendarmes le maintient de l'ordre, aux statisticiens et sociologues les chiffres et tout le monde sera bien gardé ! Il ne faut pas accepter le chantage à la subvention qui sert de carotte pour obliger les communes à se lancer dans la  voie hasardeuse de la vidéosurveillance, course en avant technologique perpétuelle pour compenser son manque d'efficacité, avec le sempiternel argument : si c'est pas efficace c'est que nos cameras sont obsolètes, elles ne sont pas numérique. Dans cinq ans ce sera : « Si ça ne marche pas c'est qu'il faut un logiciel détecteur ! » Puis ce sera la nécessité d'un enregistrement en 3D . A chaque fois, c'est nous qui seront obligés de financer ce gadget inutile. Car sans moyens humain pas d'efficacité à attendre, dans tout les cas rien en proportion des sommes avancées.
Pour mémoire voici quelques chiffres du cout en euros de la videosurveillance dans quelques villes de France :
                                                                 Grenoble 2005  68 000
                                                                  Puteaux 2006  3 millions
                                                              Strasbourg 2004  2,6 millions
                                                                  Avignon 2003  1 million
                                                                  Amiens 2002  800 000
                                                                 Roubaix 1998  1 million
                                                     Levallois - Perret 1993  3 millions
Sans parler de la maintenance !
Source :Vidéosurveillance et espaces publics. Etat des lieux des évaluations conduites en France et à l’étranger, IAU île-de-France, Paris, octobre 2008.


Franchement de telles sommes pour un système à l'efficacité plus que douteuse ! Est-ce bien raisonnable ? N'est-ce pas un crime de dilapider  ainsi l'argent public ?
Ne pourrait-on pas appelé cela vidéoescroquerie ?A qui profiterait ce vidéo détournement d'argent public ?
Les seul bénéficiaires de ces marchés juteux seront Ineo, fililale de GDF-Suez, Citélum, spécialisée dans l’éclairage public et filiale d’EDF et Véolia ou SFR-Thales-Sogetrel, Alcatel-RATP-Cegelec et Orange, associé à ETDE, filiale de Bouygues.A moins que ce ne soit Cipceo, dirigée par Fabrice Hortefeux, le cousin de Brice. Basée en Bretagne, sa société - qui nie tout conflit d’intérêt - revendique des contrats de vidéosurveillance dans “10 à 15 villes”, dont Le Havre (UMP), Roscoff (droite) ou Dinan (UMP). Pourquoi pas à MUS pour Mme Lopez et son équipe (UMP ?)

Voilà tout ce que j'avais à dire au conseil du Vendredi 15 Avril, et que l'on m'a interdit de développer jusqu'au bout sous prétexte que je n'avais pas le monopole du savoir! Personne n'a le monopole du savoir! Mais tout conseiller a le devoir d'essayer de comprendre en se documentant, celui ou celle qui ne le fait pas s'octroie le monopole de la bêtise!

Christian MARTIN

http://mus21.hautetfort.com/archive/2011/05/03/l-imposture-du-diagnostic-de-surete-systeme-de-videosurveill.html

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 17:36

1123219061.jpg

languerous3.gifLe socialisme à la mode de la majorité actuelle consiste à tondre un mouton pour lui tisser un manteau à partir de sa propre laine, lequel s'avère généralement trop petit pour lui  et alors il s'endette pour le finir et chaque année c'est la même chose pour notre département et notre région.

 

 

 

 

 

dessin de Trez( contribuables associés )1786367326.jpg                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POURQUOI LES DEPENSES CONTINUENT-ELLES A CROITRE AUSSI RAPIDEMENT ET PLUS VITE QUE LES RECETTES?

Nos élus vous diront , c'est la faute à l'état mais celui ci ne contrôle pas leurs dépenses. Il est facile de rejeter la faute sur les autres.

La reforme fiscale avec la disparition de la taxe  professionnelle a responsabilisé nos élus locaux sur les impôts payés directement  par les contribuables.Nos élus n'apprécient pas d'avoir ainsi des comptes à rendre à leurs électrices et électeurs. La région ne lèvent plus d'impôts sur nous à part celui sur LA CARTE GRISE  et une partie de la T.I.P.P.( augmentation de la part régionale au 1er janvier 2011) . Notre département:le GARDa perdu la taxe d'habitation ,mais conserve la taxe foncière bâtie dont le taux augmentera de 2,7 % ce qui se traduira compte tenu de la base par une hausse de 5 à 6 % de nos impôts dont il devra assumer LA RESPONSABILITE.

P.S : La taxe professionnelle est remplacée par la Cotisation sur la la Valeur Ajoutée et la Cotisation Foncière des Entreprises.Concernant la C.V.A.E. la répartition est la suivante:                                                                                                    - les communes (26,5 %),
- les départements (48,5 %),
- et les régions (25 %)

et la Cotisation Foncière des Entreprises.

TAXATION DE L'ESSENCE:

Christian BourquinLe groupe socialiste à l'assemblée nationale propose au gouvernement de geler par décret le prix des carburants et donc la T.I.P.P. . Comment comprendre que les présidents de région l'augmentent en augmentant la T.I.P.P. régionale? (voir la structure du prix de l'essence)

Dans notre région :Languedoc-Roussillon les élus de la majorité sont "frechiste" et non socialiste.

C'est ,peut-être , la réponse de Christian Bourquin.

 

prix-essenceen-avril-2011.jpg

Comme vous le visualisez la T.I.P.P. est le poste qui pèse le plus.

miege-interdiction-deficit-regle-dor-2-261x300.jpgComme il est indiqué dans le cri du contribuable:

Les Français, dans leur quasi-totalité, se disent inquiets de notre endettement et de son aggravation. L’opinion de Michel Brulé, fondateur de l’institut BVA.

Non seulement la dette est abyssale au niveau national,mais également au niveau régional,départemental  et communal.Nos élus continuent à dépenser comme si rien n'était.

 

Dessin de Miege pour contribuables associés

 

 

 

 

L'indifférence n'est-elle pas la pire des attitudes?

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 15:30

Fibre optique2 02

La fibre optique serait la solution et de plus elle coûte moi,s cher que la fibre de cuivre.

Pierre ygrié reprends ici un article de nos amis d’e-Alsace nous informant (ce ne sont pas les seuls ..) du lancement d’une consultation publique européenne sur le financement public des réseaux à haut débit et très haut débit en Europe.

« Haut débit: l'Europe consulte Mercredi 27 avril 2011 | 08h36

En vue de la révision des règles de l'Union européenne sur le financement public des réseaux à haut débit et très haut débit en Europe, la Commission européenne lance une consultation publique. La Commission européenne invite "les acteurs des réseaux de communication à haut débit à lui faire part de leur point de vue sur la révision à venir des règles établies par l'Union européenne concernant le financement public des infrastructures dans ce domaine". Les lignes directrices, adoptées en septembre 2009, fournissent un cadre général mais l'évolution du marché et les progrès technologiques rendent des adaptations nécessaires.

Jusqu'au 31 août

La Commission a établi un questionnaire portant sur des points importants, comme le développement des technologies à très haut-débit ou la manière de concevoir au mieux les conditions d'accès aux réseaux subventionnés de la prochaine génération. Les observations doivent parvenir à la Commission pour le 31 août 2011. En fonction du résultat, la Commission décidera s'il est nécessaire de réviser les lignes directrices. »

Comme il sera difficile , quand je vois  la composition du CNN  (  où ne figure aucun représentant de citoyens) ,de faire entendre la voix des citoyens et plus particulièrement des ruraux en Franceje me demande s’il ne faudrait pas faire "remonter d’un cran "  en répondant  à la consultation européenne en tant que « citizens »

Les cris de la bête  et de l’ours béarnais ICI et LA  et de bien d'autres "amis" ne suffiront pas ! Je suggère à chacun, s’il le veut bien, ce petit exercice en apportant sa contribution selon ses compétences (les miennes sont limitées !) . Nous avons jusqu'en aout et pouvons donc réfléchir tranquillement . S’agissant de « révision à venir des règles établies par l'Union européenne concernant le financement public des infrastructures » il parait indispensable de commencer par rappeler succinctement les règles actuelles ? Si quelqu'un sait faire je suis preneur….et je ne dois pas être le seul !

« Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’ est difficile » a dit un jour…Sénèque ! Si nous nous sentons compétents pour le faire pourquoi n’oserions nous pas proposer un « embryon » de politique numérique  européenne ? Alors que l’Europe manque dramatiquement de politique dans des domaines essentiels pourquoi cette « règle » n‘aurait-elle pas une exception ?? Après tout il s'agit bien d'un domaine où l'innovation doit être reine !  L’utopie est nécessaire. ..avec toujours en mémoire cette pensée de Schopenhauer « toute idée innovante chemine en 3 étapes :1-elle est ridiculisée 2-elle subit une forte opposition 3-c’est une évidence pour tout le monde »

On se lance ??

Pierre Ygrié  28 avril 2011

Nous vous rappelons que nous dépensons déjà plus de 50 millions d'euros de subvention pour un investissement qui ,d'après l'avis des experts , conduira à l'échec par rapport au but recherché.

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 06:36

Le 1er mai est à la fois la fête du travail et du porte bonheur. Nous vous souhaitons de passer une journée agréable

Bouquet de muget

 

Les statistiques générales de visites de ce blog depuis sa création sont:

Date de création : 11/11/2008
Pages vues : 39 853 (total)
Visites totales : 4 670
Journée record : 21/02/2011 (346 Pages vues)
Mois record : 03/2010 (3 662 Pages vues)

* Nombre de personnes différentes ayant visité votre blog durant une journée .

 

Sur le blog:http://lescontribuablesdesommieres.midiblogs.com les résultats sont:

 

Mois 2010

Cumul 1

Cumul 2

Mois 2011

Cumul1

Cumul 2

01

2056

2056

09863

2385

02385

25219

02

1802

3858

11417

2391

04776

25808

03

2023

5811

13111

4162

08936

27947

04

2692

8593

15373

3337

12273

28588

05

1996

10569

17019

 

 

 

06

1960

12529

18568

 

 

 

07

1738

14267

19795

 

 

 

08

1731

15598

21999

 

 

 

09

1772

17000

22159

 

 

 

10

2202

19972

23322

 

 

 

11

2402

22374

24423

 

 

 

12

2486

24860

24860

 

 

 

     Cumul 1= Cumul sur l’année en cours

     Cumul 2= Cumul sur 12 mois

 

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 11:30

280px-Freiheitsstatue_NYC_full.jpg

SOYONS VIGILANT, NOS ELUS NOUS PRENNENT POUR DES GOGOS 

Et bien, cela y est, c'est voté...
 


AUJOURD'HUI DÉBUT ET FIN DE LA SESSION PARLEMENTAIRE AU SÉNAT POUR PASSER LE PROJET DE LOI NOME
  ..........les Nouveaux Compteurs EDF ! 
DANS QUELQUES JOURS CE NE SERA PLUS UN PROJET MAIS UNE VÉRITABLE LOI SCÉLÉRATE AVEC
 
APPLICATION AU 1ER JANVIER 2011.
 QUAND NOS FACTURES ET CELLES DE NOS AMIS AUGMENTERONT ON NE POURRA PLUS DIRE QUE L'ON NE SAVAIT PAS
A DIFFUSER LARGEMENT EVIDEMMENT ! 
APRÈS FRANCE TÉLÉCOM, LA POSTE, LA SNCF, ETC... EDF 
Pour les fameux Compteurs qui devraient être installés bientôt et qui devraient nous être facturés au prix très très Fort (vers les 300 € ) , et qui, de surcroit, ne seraient pas fiables : il ne faudra rien signer.   On ne peut pas refuser à EDF d’accéder aux Compteurs, et de les changer : par contre comme nous n’avons rien demandé, nous n’avons aucune Obligation de Signer quelque Document que ce soit, et, du moment que nous n’aurons rien signé, EDF ne pourra pas nous obliger à payer ces Compteurs…. 
Attention aux Signatures : aucune, même pour la Réception de Travaux etc 
   LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE
! À TERME, L’USAGER PEUT S’ATTENDRE À DES HAUSSES SUBSTANTIELLES DE SA FACTURE, COMME CELA S’EST DÉJÀ PRODUIT POUR LE GAZ
NE LAISSONS NOUS PAS FAIRE ! 
C'est la Loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le Gouvernement. 
  -Le principe en est simple : constatant que la Concurrence ne fonctionne pas

  - plus de 96 % des Français restent Fidèles à l’Opérateur Historique (EDF)
  - le Gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.
  -La Loi étant passée dans une relative indifférence, à partir du 1erJanvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses Concurrents jusqu’à 25 % de sa Production d’Electricité.
 
Un Véritable hold-up ! Les Fournisseurs d‘Electricité vont se voir offrir un quart de la Production, que les Français ont déjà payé avec leur Facture, pour qu’ils puissent réaliser des Profits, au seul bénéfice de leurs Actionnaires.   C’est une première que d’obliger une Entreprise, dans le Monde de la "Concurrence libre et non faussée", à céder une partie de ses Atouts à des Concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité. Si vous êtes scandalisé, diffusez au moins ce message !
  Une fois livré à la Concurrence et surtout au " Privé " ce sera trop tard.
  Le Prix de l'électricité sera fixé par des Groupes Privés qui en fait seront des Filiales d'un Seul et Unique Groupe ! Vous n'y croyez pas ?
  Alors remettez vous dans le contexte de nos chères Autoroutes Françaises que nous
, nos Parents et Grands Parents avons payé avec nos impôts et qui ont été Vendues et Bradées à de Grands Groupes Privés ….. 
  Cela profite à qui ? Et le Prix à payer pour y circuler ? N'est-ce pas Scandaleux ?
  Mais c'est trop tard, car ce Réseau Routier n'appartient plus en totalité à l'Etat ! Et pour le reste ce sera pareil !
  Aujourd'hui le service public coûte cher, mais ce n'est rien face à ce qui nous attend si nous le bradons à des Groupes Privés !
 
Si vous pouvez faire Circuler sans Modération autour de vous ce Message, alors n'hésitez pas !!

EXIGEONS LA VRAI CONCURRENCE

Email de J.M.T.

Repost 0
Published by moulin - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 23:53

Toutes les cloches ne s'envolent pas à Rome pour revenir dimanche.Beaucoup restent et en particulier nos élus de la  majorité afin de pouvoir dépenser nos sous sans tenir compte de nos besoins.

041511_cloches.jpg

 

L'endettement a atteint un tel niveau que:

La trajectoire de la dette  rend une baisse d’impôt impossible. Par contre les hausses le sont:Comme l’ensemble des français, Alternative Libérale a pris connaissance des grandes lignes du programme du Parti Socialiste pour 2012. Fort peu étonnamment, le projet du Parti Socialiste accumule les contresens économiques, dénotant une incapacité à faire face à la réalité.

La Martine l'a prévuAlice: 

 

le plus bel exemple est l'emploi-jeune sans avenir qui coutera cher et pour RIEN

Lionel Jospin est de retour au PS si l’on en juge le projet dévoilé par son ancienne ministre, Fatma Martine Brochen. 300 000 emplois « d’avenir » qui ressemblent aux 400 000 emplois jeunes du passé, tout comme l’augmentation du nombre de fonctionnaires et la création d’allocations qui ne peuvent qu’alourdir une fiscalité qu’on prétend habilement « réformer ».

 Le PS  se conjuguerait-il donc au passé simple ou passé composé?

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article