Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 11:48

Agir ensemble contre la pression fiscale 

                         A DIFFUSER

  Communiqué de l’association de Contribuables CANOL   


 

Objet : La cour administrative d’appel de Lyon confirme l’annulation des achats de places de match de l’Olympique Lyonnais que le conseil général du Rhône avait effectués pour la saison 2007

 

Le conseil général du Rhône achète chaque année pour 600 000 à 900 000 € de places de match de l’O.L.

 

L’association CANOL (Contribuables Actifs du Lyonnais) avait demandé l’annulation de ces achats  pour la saison 2007/2008 et le Tribunal administratif de Lyon lui avait donné raison par jugement du 13 novembre 2009.

 

Le conseil général a fait appel de cette décision, arguant de l’irrecevabilité de la demande de CANOL et une erreur d’appréciation des juges sur le fond.

 

La Cour administrative d’appel, par un jugement du 7 avril 2011, vient de confirmer le jugement de 1ère instance :

 

·         elle reconnaît la recevabilité de la demande de CANOL

 

·         elle reproche au conseil général de ne pas avoir défini « l’étendue du besoin à satisfaire, évaluée en quantités de titres à acquérir dans chacune des 3 catégories au regard des sommes qu’il est envisagé de consacrer à cette action... La délibération litigieuse a méconnu l’article L.3211-11-1 du code général des collectivités locales. »

 

CANOL avait montré que beaucoup de ces places étaient distribuées en dehors de la cible prétendue du conseil général  qui était « la promotion des valeurs du sport auprès du milieu associatif » et que l’Olympique Lyonnais n’était pas la seule équipe sportive du département à mettre en valeur l’esprit sportif.

 

Notre association est confiante pour obtenir un résultat similaire pour les achats de place 2008, 2009 et 2010 qui sont en appel.

Cet exemple nous montre bien que les élus devront compter sur les contribuables pour qu'ils respectent l'argent public qui est NOTRE ARGENT 

 

Comme le dit un proverbe chinois:Patience! Avec le temps,l'herbe devient du lait. 

 

L'abus de démocratie indirecte la tuera et le peuple reprendra la parole.

 

Repost 0
Published by moulin - dans IMPOTS
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 12:25

p1030617.jpg

Balance en équilibre-copie-1Le 7 avril 2011le conseil général au complet,l'élection des conseillers généraux est faite,a adopté une hausse de 2,7 %du taux de la taxe foncier bâtie.La base sera probablement de 1750€ c.a.d de cet impôt sera de 5 à 6 % pour équilibrer :ressources/dépenses.

 

L'argument de dire que cette hausse est du au désengagement de l'état n'est pas recevable. En effet c'est le département ,comme d'ailleurs les communes,les communautés d'agglomeration ou de communes ou la région qui décide du volume de dépenses. Ils doivent donc prendre la responsabilité de leurs dépenses  et laisser les CONTRIBUABLES les juger sur résultats.SEULS  NOS ELUS  maîtrisent les dépenses. et devont en assumer l'entière responsabilité devant leurs électrices et électeurs.

Il serait également souhaitable de mettre fin aux subvention d'un organisme territorial à un autre pour bien responsabiliser l'élu qui décide une dépense.

La démocratie directe ou les référendums d’initiatives populaires au niveau national ou local

Dans l’actuelle démocratie représentative l’acte du votant est fugace : il ne dure que le temps du dépôt du bulletin de vote dans l’urne. Puis nos élus droguent la population de dépenses publiques, celles les plus visibles, en prenant soin de ne pas parler d’impôts qui augmenteront fortement dès leur réélection. Et le cycle reprend dans l’illusion d’une alternance démocratique.Maintenant que les conseillers généraux sont élus, les contribuables verront leurs impôts augmenter.

L'abus de démocratie indirecte la tuera et le peuple reprendra la parole.

 

Agir-ensemble-contre-la-pression-fiscale.jpg

Repost 0
Published by moulin - dans IMPOTS
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 16:37

biplan.jpg

Y a-il un pilote dans l'avion?

Aujourd’hui  l’ « avion du très haut débit » n’a pas de pilote ? C’est du moins ce que pensent les Webs du Gévaudan  et leurs « amis » proches ou lointains ( Numéricus, Net Iki, les enfants du numérique  etc….et les associations d’élus , plus particulièrement les élus ruraux qui qualifient d’ « urgence des urgences » la couverture numérique du territoire par le déploiement de la fibre , l

La-couverture-des-territoires-ruraux-en-Tres-Haut-Debit-est-un-choix-politique et si ce choix parait avoir été fait dans les discours il ne l’a manifestement pas été dans les actes !

Demain…peut-être ? si l’Etat  e décide enfin à jouer son rôle d’aménageur du territoire  et si nos représentants , par le vote d’une loi ad’hoc ,lui en donnent les moyens 

Ce « discours »du « demain peut-être », ou plutôt « demain surement », voire « demain c’est sur ! » je l’ai entendu hier 31 mars lors d’une journée sur un thème différent mais complémentaire, le thème des usages des NTIC dans un domaine clé qui nous concerne tous, la santé.  La journée Télésanté  organisée par le Catel,  a permis à près de 1300 personnes réparties sur 16 villes dont Québec et Bamako d’échanger sur leurs actions dans des domaines différents (y compris des domaines inattendus comme la psychiatrie !), leurs difficultés, leurs espoirs et leur conviction inébranlable sur le rôle de la télémédecine dans la « restructuration profonde et rapide de l’offre de soins compte tenu de la modification des besoins de santé (augmentation des maladies chroniques, vieillissement de la population ) » . Je participe tous les ans à Télésanté tant le sujet « télémédecine » intéresse le rural que  je suis ….et qui avait déjà écrit un papier sur le sujet en 2005 !

Télésanté 2011 fut une journée passionnante !  

Le représentant de l’Etat avait débuté son allocution par « c’est la première fois que se construit un dispositif de rationalisation de la gouvernance de la télémédecine » et terminé par « qu’en 2012 le discours institutionnel soit sur des résultats et pas sur des annonces ».Je me suis dit alors qu'il y aurait peut-etre,pour la télémédecine ,  un "pilote dans l'avion" ? ....tout  en ajoutant "intérieurement""Iront-ils jusqu'au bout de la réflexion au niveau des infrastructures" ?

Je ne suis loin d’être un spécialiste du sujet mais une phrase du professeur Marescaux entendue il y déjà  dix ans reste à jamais gravée dans ma mémoire « il vaut mieux faire voyager les informations que les mlalades ». Quand on sait que ces informations seront de plus en plus lourdes, que les nouveaux usages dont nous n’avons pas encore idée pour la plupart, exigeront des échanges instantanés, sécurisés et symétriques,  que la fibre optique, employée dés aujourd’hui dans plusieurs expérimentations, sera le support de ces échanges , je ne peux pas imaginer une seconde que les ruraux ne pourront pas bénéficier de ce qui se fera de mieux, eux qui, n’ayant pas accès à des ressources « physiques » de proximité, auront besoin, plus que d’autres, d’un accès rapide, sécurisé et non discriminatoire aux ressources électroniques. Autant l’’égalit é « physique » d’accès aux soins sera toujours difficile autant l’ « accès électronique »ne dépend que de décisions politiques !

L’Etat souhaite, semble-t-il,  faire de 2011 l’an 1 de la télémédecine à partir de 3 actions : un volet télémédecine dans le projet territorial des ARH, l’architecture d’un plan national de télémédecine, des appels à projets pour faire émerger des technologies et des services innovants .

Le défi est énorme !

Il faudra faire un certain nombre de choses qui ont été dites hier et que je reprends ici à ma façon : il faudra « faire se causer » entre eux de façon plus régulière les valeureux pionniers qui ont développé ces dernières années de nombreuses expérimentations , il faudra sortir du « saucissonnage » des outils matériels et logiciels pour offrir aux professionnels des outils simples et « communicants »,  il faudra capitaliser les expériences, modéliser et lancer de nouvelles expérimentations sur des technologies matures ( imagerie médicale, prise en compte des AVC….) mais aussi sur d’autres moins matures mais prioritaires (prise en charge des maladies chroniques, …insuffisance cardiaque, diabète etc…) Il faudra vérifier que les prérequis sont lè ( sécurité, dossiers médicaux, infrastructures…).Il faudra que, dans la foulée du positionnement de la télémédecine dans le système de santé par la loi HPST, s oit  précisé le cadre règlementaire sur de nombreux plans à commencer par celui de la responsabilité des professionnels et du financement de ces actes d’un nouveau type…Il faudra aussi et peut-être même surtout élaborer les projets avec les personnes directement concernées , les professionnels et les citoyens car « l’erreur est toujours initiale » et si on néglige l’aspect « appropriation par les intéressés » les freins culturels resteront…ce qu’ils sont aujourd’hui !!

Il faudra aussi que nous prenions tous conscience que si la télémédecine n’a pas  attendu, et c’est heureux, la fibre optique pour se développer , pour la raison toute simple qu’il y avait jusqu’ici que  très peu de réseaux en fibre optique dans notre pays, la donne va changer avec la décision gouvernementale de remplacer progressivement le réseau cuivre par un réseau de fibre optique. Cette décision est une chance car elle va ouvrir à la télémédecine des horizons nouveaux mais ce peut-etre aussi, si la puissance publique ne décide pas de mettre les moyens pour "fibrer concommitament les territoires urbains et ruraux"  un creusement des inégalités sur le plan de l’accès aux soins en contadiction formelle  avec toutes les belles déclarations ….

....à moins que, comme pour la télémédecine, « en 2012 le discours institutionnel soit sur des résultats et pas sur des annonces » ! Ce ne sera possible que si nos décideurs mettent enfin un pilote dans l’avion du très haut débit !

Email de Pierre Ygrier

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 11:18

Source du dessin de Miege: Les 4 véritésDessin-de-Miege-pour-les-4-verites.jpg

Les statistiques générales de votre blog depuis sa création

Date de création : 11/11/2008
Pages vues : 38 772 (total)
Visites totales : 4 458
Journée record : 21/02/2011 (346 Pages vues)
Mois record : 03/2010 (3 662 Pages vues)

* Nombre de personnes différentes ayant visité votre blog durant une journée

Sur le blog:  http://lescontribuablesdesommieres.midiblogs.comle nombre de visiteurs est élevé.Il a dépassé le chiffre de 4000 comme le montre le tableau que vous trouverez sur le site indiqué précédemment. 

POUIRQUOI DE TEL CHIFFRES? Nos élus pensent qu'en augmentant nos impôts on augmente l'emploi. Mais c'est l'inverse qui se produit d'où augmentation du chômage,baisse du pouvoir d'achat général et création d'injustice sociale alors que l'on préche le contraire.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 03:16

Les-blogueurs-Associes.jpg

A MEDITER PAR NOS ELUS DES COLLECTIVITES TERRITORIALES.

Ce n’est pas encore la démocratie directe, mais c’est un bon début : le Conseil général des Landes (Aquitaine) permet depuis 1994 aux citoyens qui parviennent à collecter 2000 signatures de Landais d’inscrire à l’ordre du jour du Conseil général un sujet général relevant de la compétence du département.

 

 

La démocratie participative

Pour la première fois en France, depuis 1994, le Conseil général des Landes a offert la possibilité aux électeurs de participer directement à la vie institutionnelle du Département.
Ouvrir le débat :
En réunissant au moins 2000 signatures, les landaises et landais peuvent demander à l'assemblée départementale de débattre d'un sujet d'intérêt général et de la compétence du département.
Participer à la réflexion :
Toute personne qualifiée dans un domaine concernant l'action du Conseil général peut participer aux comités consultatifs auxquels travaillent élus et techniciens pour mieux prendre en compte l'évolution des besoins de la population.

Treize comités consultatifs ont été constitués :

  Solidarité-Enfance,
  Solidarité-Santé-Prévention,
  Solidarité-Handicapés,
  Solidarité-Troisième âge,
  Environnement,
  Développement industriel, artisanal et commercial,
  Tourisme,
  Culture,
  Sports,
  Education,
  Aménagement et sécurité routière,
  Agriculture et Développement rural,
  Jeunesse.

Ce premier pas vers la démocratie directe mérite d'être signalé. Nos collectivités territoriales pourraient prendre exemple sur ce département et donc nous taire participer à leurs décisions concernant LES DEPENSES DE NOTRE ARGENT.

Source:le cri du contribuable

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 17:18

 

Fibre optique2 02

Comparaison avec le cuivre

La fibre optique présente deux avantages majeurs par rapport au câble de cuivre:

- une large bande passante (plage de fréquences disponible pour la transmission de données/plus d’informations par unité de temps)

- une atténuation moindre (possibilité de couvrir de grandes distances)

Matériau / technique de transmission
Fibre optique Cuivre
La fibre optique permet un débit de transmission élevé pouvant atteindre plusieurs gigabits par seconde Sur une ligne de cuivre, la densité du signal est moindre. De surcroît, la bande passante diminue avec la longueur de la ligne
Un débit de 10 Gbit/s permet de transmettre plus de 600’000 communications téléphoniques analogiques sur une seule fibre.
Section de la fibre 0,125 mm (1/8 mm)
Un câble de cuivre permet de transmettre une seule communication téléphonique analogique par paire de conducteurs
Section du conducteur 0,4 à 1,0 mm
Il n’y a pratiquement pas d’atténuation de la vitesse de transmission sur les longues distances; car les données sont transmises par des impulsions lumineuses On constate une perte par friction (résistance) au niveau de la vitesse de transmission. Pour une transmission haut-débit, la puissance est divisée par deux après 20 m environ.
La fibre optique est une technologie insensible aux perturbations électromagnétiques provoquées par les appareils électriques, les orages ou les émetteurs. Foudre: la ligne de cuivre peut brûler.
Une ligne de cuivre fonctionne comme une antenne. Elle est donc sensible aux influences extérieures telles que les émetteurs ou d’autres appareils électriques.
La fibre optique subit peu d’altération et présente une stabilité chimique et thermique.
Le verre est très stable, seule la matière plastique utilisée pour la conception du câble peut devenir cassante après plusieurs dizaines d’années.
Le cuivre est un matériau vieillissant, qui s’oxyde.
La fibre optique résiste moins aux sollicitations mécaniques que les câbles de cuivre. Elle peut casser si elle est trop pliée ou si elle subit une traction trop forte. Par conséquent, il faut user de précautions lors de la pose et du tirage des câbles. Le cuivre est un matériau très stable qui peut toutefois être endommagé par un pliage trop serré.
Aspect économique
Fibre optique Cuivre
Bonne disponibilité du matériau: il s’agit de verre quartzeux SiO2 dont la matière première est le sable. Le cuivre est une matière première onéreuse.
Rapport prix/performances avantageux, spécialement pour les très longues distances de transmission.

 

Câble fibre optique, 12 fibres = CHF 0,80/m

Câble fibre optique, 144 fibres = CHF 6,00/m

Câble fibre optique, 288 fibres = CHF 12,00/m

(Types de câble les plus couramment utilisés)

Câble de cuivre 10 x 2 conducteurs = CHF 2,00/m

 

Câble de cuivre 150 x 2 conducteurs = CHF 12,00/m

Câble de cuivre 300 x 2 conducteurs = CHF 22,00/m

La pose des câbles est plus économique en raison du poids moindre et de la section de câble plus petite Le tirage du cuivre (ligne) nécessite des appareils plus volumineux et davantage de personnel.
Câble fibre optique de 288 fibres:

 

Section de câble: 18,8 mm
Poids: 0,3 kg/m
Longueur de câble: max. 6000 m

(Câble en fibre optique le plus couramment utilisé)

Câble de cuivre 2400X2/0,4mm

 

Section de câble: 90 mm
Poids: 9,2 kg/m
Longueur de câble: max. 400 m

(Plus gros câble de cuivre utilisé)

Source: Swisscom

Comme vous pouvez le constater la fibre de verre par rapport à la fibre de cuivre ne présente que des avantages et en particulier elle coûte moins cher tout an étant plus efficace. Les irresponsables de notre région ont choisi la fibre de cuivre ,ainsi nous paierons plus D'IMPÔTS .Peut-on dire que le raisonnement de nos conseillers régionaux de la majorité est "QUAND ON DEPENSE L'ARGENT DES CONTRIBUABLES ON NE COMPTE PAS"

Repost 0
Published by moulin - dans IMPOTS
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 17:27

vignette-rue-des-webs

Mesdames et Messieurs les députés

 Les Webs du Gévaudan et de nombreux autres défenseurs de la ruralité comptaient beaucoup sur le « nécessaire » débat parlementaire qu’aurait du susciter la proposition de loi que vous avez co-signée et qui, faute de soutien, a été « renvoyée à la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire »

Que l’on soit d’accord ou non avec son contenu elle avait le mérite de poser le problème de l’importance du très haut débit comme facteur d’aménagement du territoire et de cohésion sociale, thèmes maintes fois rappelés dans les « discours » mais rarement concrétisés tant pour le réseau fixe que pour le réseau mobile  !

La décision du président de la république de remplacer par un réseau fibre le réseau de cuivre vieillissant ( et bientôt saturé compte tenu de l’évolution exponentielle des contenus) est une bonne décision susceptible de faire rattraper à la France son retard dans le développement du très haut débit. Mais cette décision n’a pas été « accompagnée » des moyens qui s’imposent et ce n’est pas demain, si l’on ne change pas radicalement les règles de l’aménagement numérique du territoire, que chaque foyer français sera équipé d’une prise optique pourtant jugée comme « priorité absolue » par certains  dont nous sommes

La fibre ne décolle pas . Les raisons sont multiples tant du coté des opérateurs que des clients. Pour Florianne Duguay de P&T Consulting: "L'ADSL est une vache à lait, notamment pour l'opérateur historique. On a donc l'impression que certains font le minimum pour promouvoir la technologie FTTH auprès de leurs abonnés. Dans le même temps, les opérateurs ne remplissent pas leur mission d'information. Les Français ne connaissent donc pas la technologie fibre et, il faut le reconnaître, ne sont pas non plus très curieux à son sujet".

Il y a, à l’évidence, un gros effort de pédagogie à faire auprès des citoyens...et des élus en toutes occasions y compris lors de salons spécialisés !

Le temps est venu pour que, ENSEMBLE, associations de citoyens et d’élus ( ARF , ADF , AMRF , etc…) nous disions d’une seule voix « la parole est aux parlementaires »  pour voter le principe d’un réseau public de structuration numérique du territoire pour des décennies et l’indispensable dispositif de péréquation pour le financer « concomittament dans les territoires urbains et les territoires ruraux » comme le souhaitait Michel Mercier lorsqu’il était ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire !

S’il est "normal", comme le dit Eric Besson,  qu' "un opérateur commence à travailler là où la demande est importante" est-il normal qu’un aménageur du territoire (l’Etat) ne commence pas à travailler là où les besoins de ses administrés sont les plus importants ?

Comme l’ « erreur est toujours initiale » je crains que le plan actuel, s’il n’est pas réorienté, ne nous conduise à un « gouffre numérique ». Il n’y a dans la stratégie actuelle aucune remise en cause de la concurrence par les infrastructures. De ce fait, la "main invisible du marché" restera "invisible" dans les campagnes et la vraie concurrence, celle sur les services, n’arrivera jamais dans les territoires ruraux !. Seul un réseau public neutre et ouvert à la concurrence des opérateurs de services internationaux, nationaux et locaux ( les services de proximité, dont l’essentiel restent à créer, étant l’un des leviers de revitalisation de nos villages) permettra un véritable aménagement numérique de notre territoire

La future « maison fibre France » a besoin d’un architecte et d’un cadre cohérent tant sur les plans réglementaires, que techniques et financiers ...autant d’évidences » qui ne se matérialiseront pas tant que les représentants de la nation ne se seront pas clairement exprimés

Vous prévoyez, dans votre proposition, un fibrage de la France en 10 ans . Vous avez raison. Nous vous soutenons mais nous attendons de vous, en ces périodes électorales où la ruralité vient enfin sur le devant de la scène, que vous demandiez, au nom des citoyens que vous représentez, un large débat parlementaire sur ce sujet, débat que, pour notre part, nous demandions, avec une association amie, 

 Soyez assurés du soutien des associations rurales, de plus en plus nombreuses, qui partagent notre point de vue

Pierre Ygrié

Webs du Gévaudan

25 mars 2011

 

Cette lettre a été adressée à nos députés. Pouvez vous l'adresser également aux élus que vous connaissez. Nous vous rappelons que notre région a subventionné France-télécom pour excéder au HAUT DEBIT et que le résultat sera decevant suivant l'avis des spécialistes. En dressant la lettre de Pierre Ygrié ànos élus du conseil régional cela nous permettra de rappeler nos précédente informations sur ce sujet.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 00:48

Carte électorale

3769982335.jpgLe résultat des élections cantonales du Gard au 1er tour sont les suivants:

     -Nombre d'inscrits:     235.330

     -Votants:                        109.660 soit 53,4 %

     -P.S.                                 29740 soit 12,6 %

     -U.M.P                              15660 soit  6,7 %

     -F.N.                                  27799 soit 11,0 %

 

Nous voyons qu'aucun de ces 3 partis politiques n'a obtenu une représentativité suffisante pour nous imposer leurs lois.Nous assistons à ce que nous pouvions prévoir: une VAGUE BLEU. Cette vague aurait été nettement plus importante si les candidats n'avaient pas été des parachutés et donc des Inconnus .Au 2éme tour nous assisterons à un combat un politicien défendant une politique-politicienne et une autre basé sur des valeurs que nous pouvons admettre ou refuser. Le programme du F.N. n'est pas un programme purement régional ,mais un exposé des valeurs.

Le code électoral est un DENI DE DÉMOCRATIEpuisque son objectif est d'éliminer certains candidats au lieu de résoudre nos difficultés. Aussi nous proposons que le scrutin nominal soit modifié. Tout candidat arrivé en tête est déclaré élu sauf si l'abstention + les votes blancs et nuls arrive en tête.Dans ce cas un 2éme tour les candidats présentés par les partis devront être différents puisque les candidats proposés au 1er tour ont été refusé par les électrices et les électeurs. Cette modification devrait permettre d'une part de changer de personnalités politiques et d'autre part à toutes les sensibilité de s'exprimer comme élu.

Certains politiciens de métier parlent de créer un FRONT REPUBLICAIN pour bloquer le F.N  comme si les électrices et les électeurs étaient des républicains d'une autre catégorie n'ayant pas le droit d'être mécontent des résultats sur leur vie quotidienne des politiques suivis depuis 30-40 ans dont le résultat est LA FAILLITE.

En nombre de voix les Écologistes et le F.N progressent alors que le P.S et l'U.M.P.régressent de 1 à 4 %.  Nos élus vivent avec des indemnités payés par les contribuables qui de ce fait sont LEURS EMPLOYEURS .Les contribuables demandent une gestion responsable de leur argent.

la-truffe-un-diamant-noirLe sénateurs-maire de Nimes,surnommé la truffe noire, demande de votercontre le front national et donc voterpour le front de gauche dans un nombre important de cantons. Je ne vois pas comment il serait plus démocratique de voter pour l'un ou l'autre? A moins qu'il fasse de la politico-politicienne en arrière pensé.

D'après les comptes des communes de 2009 les impôts locaux de Nimes sont de 634 € par habitant contre 507 € pour la moyenne nationale de la strate soit 22,3 % de plus.Malgré cela l'endettement est respectivement de 1449 € contre 1085 € soit 33,5 de plus que la moyenne nationale de la strate. En 2000 les chiffres étaient respectivement de 784 € contre 706 € pour les impôts locaux soit 11 % de plus que la moyenne nationale de la strate. Par contre l'endettement est passé de 2065 € contre 1337 € soit 54,5 % de plus que la moyenne nationale de la strate. Cela montre une baisse de l'endettement et une hausse des impôts locaux par rapport à cette strate. La préoccupation du maire ne devrait-ellepas d'améliorerer le pouvoir d'achat des Nimois au lieu de faire voter  FRONT DE GAUCHE?

L'U.M.P. et le F.G. est-ce le même programme politique?

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 11:00

vignette-rue-des-webs.jpg

Réseau unique : Dissipons les malentendus !

websdugevaudan | 21 mars 2011 at 10:25 | Catégories : Uncategorized | URL : http://wp.me/pre80-40

Suite aux  réactions suscitées par  nos deux derniers articles sur la nécessité d’un réseau unique et  sur l’ «aménageur » THD dans les territoires ruraux et par nos prises de position en faveur d’une scission de France Télécom en deux entités tant sur différents blogs qu’à la radio ici  et  il m’a paru bon de dissiper des malentendus sur ce que l’on entend exactement par « réseau unique »

Renseignements pris auprès de « gens qui savent » je vous propose dans ce nouvel article de tenter de définir non point "le" réseau mais les différentes couches d’un réseau de télécommunications et d'expliciter ce que nous entendons par « réseau unique »

 Les trois « couches » d’un réseau THD en fibre optique

1-Couche Infrastructure : équipements  matériels ou immatériels (bases de données) constituant le« squelette » du réseau. Infrastructure passive c'est à dire tout le réseau sans électronique, c'est à dire ce qui a une durée de vie de 30 à 60 ans ou plus:

-les fourreaux / conduites, les chambres de tirage, les lignes aériennes, les bâtiments abritant les centraux / NRO (Noeux de raccordement optiques), les boîtiers d'épissures, les armoires de rue

-les réseaux de câbles (cuivre ou optique). Aujourd'hui rien n'est encore prévu en laboratoire pour pouvoir remplacer la fibre optique. D'où l'utilisation certaine pendant des décennies de la fibre qui sera installée sans qu'il soit utile de la remplacer. De plus sa capacité de transmission est telle qu'il ne sera pas utile de la remplace pendant des décennies. On peut juste s'interroger sur la nécessité de mettre une ou 2 fibres par abonné, non pas pour le débit mais plus pour pouvoir distinguer totalement 2 supports en fonction des applications qui ne manqueront pas de se développer à savoir d'un côté tout ce qui est "telecom" et de l'autre tout ce qui est "télémonitoring / contrôle / surveillance".

2- Couche Infostructure : équipement actif qui va généralement aux 2 extrémités du réseau  passif et qui généralement a une durée de vie entre 5 et 15 ans. Cette durée de vie est bien plus courte que celle des infrastructures car l'électronique continue à faire de grands progrès, en particulier grâce aux nanotechnologies. De ce fait, en 5 ans des équipements électroniques peuvent être dépassés. Mais comme ils sont aux 2 extrémités de l'infrastructure passive, ils peuvent assez facilement être remplacés. Ils continueront à fonctionner sans problème sur le réseau pérenne à base de fibres optiques qui aura été mis en place.

3- Couche Services : c'est tout ce qu'il est possible de faire passer sur la Couche Infrastructure + Couche Infostructure . La couche services évoluera en permanence, en particulier si la couche infrastructure a une capacité quasi illimitées: cette  durée de vie est extrêmement variable car majoritairement basée sur du logiciel à évolution permanente.

  Le réseau unique ne concerne, à notre avis, que la première couche, la couche « infrastructures », véritable « fondation » du réseau :

Pour les 2 autres couches les problèmes sont  très différents étant donné qu'on peut changer facilement les équipements actifs et les fournisseurs de services. Par contre la couche infrastructures doit respecter un certain nombre de points clés 

1-réseau unique bien structuré, pensé et conçu pour une durée de vie de 30 à 60 ans: donc certainement réseau Point à Point (P2P) , voire à 2 fibres par abonné. Un réseau P2P supporte tout type de système: GPON, EPON, P2P, ... 

 2-réseau homogène: c'est fondamental pour le futur : cartographies précises et détaillées,maintenance pendant 60 ans,extension de réseaux sur 60 ans,reconstitution rapide de réseaux endommagés par une catastrophe qui peut intervenir dans 2 ans ...ou dans 30 ans !... regroupement de réseaux

L'infrastructure passive c'est un réseau structurant d’aménagement du territoire , donc un réseau « unique » public ouvert de façon non discriminatoire à tous les opérateurs

 Cette infrastructure passive est si fondamentale qu'elle ne peut pas être gérée sans vision globale, sans vision d'état..  Il faut en effet éviter à tout prix les patchworks, véritable "catastrophe" qui,de  plus,est prévisible à 10 ou 20 ans. ! La France ne peut pas s’offrir le luxe d’investissements en ordre dispersé. !

Sans la couche infrastructure passive, les 2 autres couches ne pourront pas se développer.

Ce qui intéresse très majoritairement (à 90%) les abonnés, c'est la Couche Services : prestations fournies aux utilisateurs finaux. Donc le "peuple" ne peut pas avoir un avis sur ce qu'il convient de faire en infrastructure de réseau passif.

 Vive la concurrence ! ....sur les services !

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 03:37

Hotel-de-r-gion.jpg

"....L’éditorialiste fait le constat d’une "décélération des principales recettes fiscales" et relève que les dotations de l'Etat seront "gelées de manière persistante, sur la période 2011-2013, comme le prévoit le projet de loi de finances pour 2011. Même si celui-ci prévoit aussi un renforcement des mécanismes de péréquation non seulement entre l'Etat et les collectivités locales (notamment les départements et régions à partir de 2011 et les communes et groupements à partir de 2012) ainsi qu'entre les différents niveaux de collectivités locales". Christophe Parisot souligne que "la péréquation territoriale demeurera en France plus faible que celle existant dans plusieurs pays européens".

Surtout, Fitch considère que "la perte, par les collectivités locales, des marges de manœuvrequ’elles avaient sur leurs recettes est préoccupante : la réforme de la fiscalité locale avec, à la clé, la suppression de 80% de la taxe professionnelle, son remplacement à partir de 2011 par un panier de taxes peu flexibles et de dotations de l’Etat et le transfert de la part régionale des taxes foncières aux départements vont réduire sensiblement la capacité de modulation fiscale des collectivités locales, tandis que leurs recettes vont perdre en prévisibilité et en dynamisme". Ce copier-coller est en provenance de l'agence de notation Fitch. Notre région étant trop endettée va subir d'importantes Balance-en-equilibre-copie-1.jpgdifficultés et notre porte-monnaie en subira les conséquence. En effet l'éxecutif régional semble ignorer que l'équilibre d'un budget peut se faire par DIMINUTION DES DEPENSES.

Il n'est pas étonnant que devant une telle attitude de nos élus les électrices et les électeurs ne votent plus. Aussi nous pouvons conclure qu'ils ne representent qu'eux-même,mais nous imposent de payer leurs caprices.

Repost 0
Published by moulin - dans IMPOTS
commenter cet article