Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 04:48
Dessin de Miège

Comment retrouver ses petits…

A défaut de diminuer, les impôts locaux changent de bénéficiaires. Afin que vous sachiez à qui profite le crime, il nous a semblé utile de rappeler qui seront désormais les destinataires de la fiscalité locale.

Tout d’abord, la nouvelle contribution économique territoriale venue remplacer feue la taxe professionnelle est désormais perçue en totalité par la commune ou l’établissement intercommunal pour la part correspondant à la cotisation foncière des entreprises et répartie entre commune, département et région pour la part correspondant à la cotisation sur la valeur ajoutée de l’entreprise. Il est intéressant de noter que cette « CVAE » est désormais la seule ressource fiscale ou presque de la région. Or, son taux est un des rares à ne pas être voté par la collectivité locale mais fixé par la loi. Il s’agit donc là d’un coup porté à l’autonomie fiscale des régions…

La taxe d’habitation reste pour sa part une ressource essentielle de la commune, la fraction auparavant dévolue au département lui étant même désormais attribuée, à elle ou à son intercommunalité.

Concernant la taxe foncière sur les propriétés bâties, celle-ci se partage maintenant entre les seuls commune et département, ce dernier ayant récupéré la part dévolue précédemment à la région.

Reste, parmi les quatre vieilles, la taxe foncière sur les propriétés non bâties. Celle-ci devient l’apanage unique du ressort communal puisque, en plus de la part communale, est créée une taxe foncière additionnelle sur les propriétés non bâties permettant, par un calcul savant, à la commune ou aux établissements intercommunaux de récupérer les recettes attribuées précédemment à la région et au département.

Bien entendu, d’autres taxes sont attribuées aux collectivités locales et certaines, par un signe des temps, deviennent même essentiellement des impôts proprement locaux. Ainsi, les départements récupèrent une bonne partie de la taxe sur les conventions d’assurances. L’Etat lui abandonne aussi la taxe de publicité foncière ainsi que la part qui lui revenait jusqu’à présent dans les droits d’enregistrement sur les ventes d’immeubles, la commune conservant bien sûr sa quote-part sur ces mêmes droits. La taxe d’enlèvement des ordures ménagères reste également du domaine de la commune, ou de l’intercommunalité si elle existe, cette même commune ou intercommunalité devenant en outre unique attributaire de la taxe sur les surfaces commerciales.

Enfin, la nouvelle « IFER » (imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux) se répartit essentiellement entre les niveaux communal et départemental, selon des pourcentages variant en fonction du type de réseau : installation de production d’électricité, antennes-relais, transformateurs électriques… Néanmoins, la région conserve l’IFER sur le matériel roulant ferroviaire destiné aux voyageurs.

Bref, transformation des impôts locaux ne vaut pas simplification…

*

* *

Les frais de gestion de la fiscalité locale

L’Etat ramène de 8 à 3 %, ou de 4,4 à 1 % pour la seule taxe d’habitation sur la résidence principale, les frais qu’il prend pour la gestion de la fiscalité directe locale. On aurait pu croire que cela aboutirait à une baisse des impôts locaux. Malheureusement non. Car la différence part sous forme de majoration automatique des taux de taxe foncière et d’habitation au profit des collectivités concernées. On peut tout de même se demander si ce transfert signifie que l’Etat va désormais gérer à perte la fiscalité locale ou s’il surfacturait auparavant le pauvre contribuable local…

Olivier Bertaux

Articles similaires :

  1. Les impôts locaux : injustes et inefficaces
  2. Les impôts locaux sont injustes et inefficaces
  3. Hausse de 3380 % des impôts locaux à Autun : le maire fait marche arrière
  4. Les impôts locaux vont encore augmenter cette année
  5. La niche de la semaine : l’exonération diplomatique d’impôts locaux

Copier-coller de l'article de Olivier Bertaux dans le cri du contribuable. Nous serons mieux comment nos élus nous plument et de COMBIEN?L'augmentation prévisionnelle des impôts est du au laxisme de nos élus qui n'ont pas encore compris qu'ils doivent BAISSER LES DEPENSES.

Impots locaux

 

Source du dessin: contribuables associés

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:10

Drapeau du languedoc-roussillonNous vous rappellons cet article restait sans réponse. Après enquête la différence serait du à des dépenses réalisées l'année N  et porté en endettement l'année N+1. Quel est la réalité?

Le budget primitif 2011 a été votés fin janvier 2011. Le Président du conseil régional dont voici la couronne de ROI DE LA DEPENSE  déplore la perte d'autonomie fiscale qui ne lui plus que de toucher à la T.I.P.P. et au tarif des cartes grises qui augmenteront de 30 % en passant de 34 à 44 € le cheval fiscal. Pour nous,les contribuables,dépenses déjà beaucoup TROP.Elles atteindront 1,131 milliards d'euros soit 2,4 % de plus qu'en 2010Balance-en-equilibre.jpg. Pour équilibrer les comptes un emprunt de 189 millions d'eurosest  budgeté.La dépense prévue pour payer les emprunts est 45,7 millions d'euros soit environ 10 % de plus qu'en 2010.

L'endettement réel à fin 2010 est toujours inconnu. Est-il de 691.033 millions d'euros ou de 461.150 millions d'euros ?Le 2éme chiffre est celui qui apparaît dans le compte administratif

 de début d'exercice 2009 et le 1er celui de fin d'exercice 2008.En passant de 2008 à 2009 il augmenterait de 229.883millions d'euros au simplement changement d'années.Cette différence est surprenante?  Pour suivre l'évolution par rapport aux années antérieure il suffit de se rapporter à l'article du 10/02/201 .

Si l'hypothèse émise est réelle, cela signifierait que nos élus utilisent peu orthodoxe pour nous cacher la réalité  de leur gestion de NOTRE ARGENT.

La transparence ne devrait-elle pas être la règle de base?

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 07:14

La démocratie directe est l'une des formes premières de la démocratie dans laquelle le peuple exerce directement le pouvoir politique, alors que dans une démocratie représentative, il l'exerce de manière indirecte c.a.d par nos élus qui ne pensent alors qu'à eux .

                                                                                                                                                                         eurne-300x286

La démocratie indirecte se traduit par plus d'IMPOTS et plus de DETTE(par rapport à la Suisse 30 % d'impôts en plus et 50 % de dette).Tel est la conséquence du GASPILLAGE DE NOTRE ARGENT par nos élus qui ,une fois l'élection passée,font ce qu'ils veulent et sans tenir compte de nos besoins.Nous devons donc reprendre notre destin en main en respectant les lois.Pour bien montre à nos élus notre volonté je propose le VOTE BLANC.Ainsi nos politiciens de métier comprendront que pour être élue que leur priorité doit être notre bien-être et que nous les payons pour légiférer pour cela.

L'élection cantonale nous donne le moyen de tester grandeur nature l'efficacité d'un tel vote. Quel risque courrons-nous?AUCUN ,les majorités actuelles resteront majoritaires et nos élus reteindront cette leçon de démocratie directe.Ils devront légiférer pour nous donner la parole. Ce qui se fait en Suisse et beaucoup d'autres pays peut se faire chez nous. Ce n'est qu'une question de volonté. La démocratie directe dans un premier temps pourrait concerner les collectivités territoriales par dépôt de la demande de référendum auprès de la préfecture par internet qui devra déclencher ce référendum dés que le chiffre proposé de 1 %des inscrits sera atteint dans les communes de plus de 5000 habitants et en dessous de 5000 habitants le chiffre pourrai être de 5 %.

Repost 0
Published by moulin - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 20:08

logo_Direct_Mtp_ok.gif

Ci-dessous les principaux articles publiés ces dernières semaines sur Montpellier journal.

Fraude au thon rouge : un scoop frelaté de Midi Libre
http://www.montpellier-journal.fr/2011/03/fraude-au-thon-rouge-un-scoop-frelate-de-midi-libre.html

La Gazette de Montpellier s’est rabibochée avec la mairie
http://www.montpellier-journal.fr/2011/02/la-gazette-de-montpellier-sest-rabibochee-avec-la-mairie.html

La logique de l’État : le chômage augmente, les contrats aidés diminuent
http://www.montpellier-journal.fr/2011/01/la-logique-de-letat-le-chomage-augmente-les-contrats-aides-diminuent.html

Moure veut le doublement de l’A9 pour le bien… des transports publics !
http://www.montpellier-journal.fr/2011/02/moure-veut-le-doublement-de-la9-pour-le-bien-des-transports-publics.html

La société de Gabrielle Deloncle condamnée en appel
http://www.montpellier-journal.fr/2011/03/la-societe-de-gabrielle-deloncle-condamnee-en-appel.html

Gaz de schiste : Total montre son grand intérêt et sa détermination pour la région
http://www.montpellier-journal.fr/2011/01/gaz-de-schiste-total-montre-son-grand-interet-et-sa-determination-pour-la-region.html

Gaz de schiste : le New York Times soulève le problème de la radioactivité
http://www.montpellier-journal.fr/2011/02/gaz-de-schiste-le-new-york-times-souleve-le-probleme-de-la-radioactivite.html

Gaz de schiste : et il est où Christian Bourquin ?
http://www.montpellier-journal.fr/2011/02/gaz-de-schiste-et-il-est-ou-christian-bourquin.html

Gaz de schiste : revue de presse n°5
http://www.montpellier-journal.fr/2011/03/gaz-de-schiste-revue-de-presse-n%c2%b05.html

La région Languedoc-Roussillon est-elle complice de crime de guerre ?
http://www.montpellier-journal.fr/2011/02/la-region-languedoc-roussillon-est-elle-complice-de-crime-de-guerre.html

La Coalition contre Agrexco accuse l’entreprise israélienne de « fraude »
http://www.montpellier-journal.fr/2011/02/la-coalition-contre-agrexco-accuse-lentreprise-israelienne-de-fraude.html

--
Jacques-Olivier Teyssier
Montpellier journal
http://www.montpellier-journal.fr
Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 13:16

         couronne-de-roi

 

 

THD rural cherche « aménageur »...désespérément !

websdugevaudan| 10 mars 2011 at 9:48 | Catégories : Uncategorized | URL : http://wp.me/pre80-3W

Si j’ai attendu aussi longtemps pour écrire un nouveau « papier » (le dernier date du 15 décembre ) c’est que j’avais l’impression, en toute (im) modestie, que les Webs du Gévaudan et d’autres amis tels que Numericus  avaient tout dit ! Noyé sous des tonnes de débats et de documents portant sur des sujets certes importants ( France numérique et ses 154 mesures ! hadopi, loppsi, grand emprunt, neutralité du net, loi de finances, conseil national du numérique, avis de l’Arcep etc...) j’avais du mal à trouver des idées « innovantes »sur ce qui est pour moi et, je suppose, tous les ruraux, l’essentiel : l’accessibilité des ruraux aux servies très haut débit de demain .Plus que d’autres encore, les ruraux auront besoin de services électroniques de grande qualité pour compenser l’éloignement des services physiques ...mais ils ont du mal à faire entendre leur voix. Qui plus est la « valse » des ministres et des conseillers de cabinets ne leur facilite pas la tache !

Si je prends le risque aujourd’hui de « plagier » de vieux articles dont un de 2006 sur les « 3 I » du très haut débit c’est pour réagir à une petite phrase du communiqué du 8 mars de l’Autorité de la Concurrence «la séparation fonctionnelle de France Télécom fait désormais partie de la boite à outils du régulateur sectoriel » . Certains n’y voient qu’un « avertissement » sans lendemain à l’opérateur historique. Je veux y voir pour ma part la « résurrection » d’une évidence !

Pour que la vraie concurrence, celle sur les services, puisse jouer à plein, les zones rurales ont besoin d’un « aménageur de territoire » unique, neutre et indépendant des opérateurs de services , bras armé d’une véritable stratégie gouvernementale de « déploiement concomitant du très haut débit dans les zones denses et dans les zones rurales » (Michel Mercier, ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire, ministère aujourd’hui disparu !). La réalité contredit en tous points les belles déclarations du ministre. Dans les zones denses , après moultes hésitations, on peut faire confiance à la concurrence entre opérateurs : le cap symbolique du million de foyers raccordables à la fibre optique vient d’être franchi et les « annonces » se précisent, à commencer par celles de l’opérateur historique qui envisage de couvrir en fibre optique les 3600 premières communes (les 33000 autres n’étant bien évidemment pas concernées ! ) . Qu'en est-il dans les zones rurales ? Rien ( à l’exceptions de 7 sites pilotes !) ..et dans la logique de marché, c’est normal ! Mais, s’il est normal, comme le dit Eric Bes son qu’un opérateur commence à travailler là où la demande est importante est-il normal qu’un aménageur du territoire (l'Etat) ne commence pas à travailler là où les besoins de ses administrés sont les plus importants, les campagnes ?

Quel opérateur autre que France Télécom, dont l'Etat français possède plus d’un quart du capital, pourrait jouer ce rôle à condition bien évidemment de lui en donner les moyens tant législatifs et réglementaires (création d'une structure indépendante reprenant les réseaux de l'opérateur historique) que financiers ( fonds d’aménagement alimenté par un dispositif de péréquation comme ce fut le cas pour les autres infrastructures, dispositif garantissant un financement régulier et non ponctuel comme c’est le cas avec le grand emprunt ) ?

L’Autorité de la concurrence souligne l’exemplarité française de la régulation du haut débit. Mais il s’agissait alors d’exploiter au mieux un réseau existant . Avec la fibre optique l’heure n’est plus à la régulation d’un réseau existant mais à la construction d’un nouveau réseau . Les outils ne peuvent à l’évidence pas être les mêmes ! Pouvait-on faire la guerre de 1940 avec les armes de 1914 ? La réponse est dans la question ! Il est urgent que le combat du très haut débit se donne enfin les moyens dont il a impérativement besoin pour que chaque citoyen entre à armes égales dans cette société de l’information et cette économie de la connaissance dont on nous vante les mérites de toutes parts ! L’Europe et singulièrement la France sont en retard !

Alors à quand un « France Télécom réseaux » dont le cordon ombilical avec « Orange services » aurait été définitivement coupé ?. La période électorale qui s’annonce n’est-elle pas une occasion unique de mettre le sujet sur la table des représentants de la nation  ? La question ne se posera pas dans dix huit mois comme le suggère l’autorité de la concurrence, elle se pose tout de suite !

Cette couronne est dédié à la majorité qui dirige notre conseil régionaleet n'écoute pas l'avis des spécialistes et dépense des sommes abyssale pour des résultats décevant( la dépense dépasse 50 millions d'euros). Le coût entre la fibre optique et la fibre de cuivre est inexistante et de plus les risques de vol sont très différents.

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 11:36


 La Ligue du Midi
Les Identitaires du Languedoc-Roussillon
  
Sans papiers, Clandestins, Immigrants, Remplacement de population  
  
La Ligue du Midi/Bloc Identitaire se prononce pour un Référendum d'Initiative Citoyenne
  
1123219061.jpgEn 2010, notre pays avait déjà pulvérisé tous les records en matière d’immigration. Plus de 200.000 titres de séjour ont été délivrés et on assiste à un afflux massif de demandeurs d’asile alors que les tyrans sont tombés. Tous les ans on assiste à un flot ininterrompu de 300.000 immigrants depuis la funeste mise en place de la politique de regroupement familial. Ce matin encore Le patron de l’UMP s’est prononcé contre l’expulsion des criminels étrangers tueurs de policiers.
Les français, aux premiers rangs desquels les languedociens, souffrent du délire des politiciens, des patrons-voyous et de leurs collabos islamo-gauchistes: augmentation du chômage, précarité des emplois, fermetures d’entreprises, appauvrissement, insécurité, violences, islamisation galopante, atteinte à notre identité…Nous sommes déjà sinistrés, et que sera demain ?
En ce moment, 5.000 tunisiens attendent sur l’ile de Lampédusa, des africains sont en train de faire exploser l’île de Malte, la Grèce est envahie par des Kurdes, 100.000 maghrébins espèrent des bateaux et 1.500.000 lybiens attendent de rejoindre nos côtes…
Face à cette déferlante annoncée, que prévoient nos gouvernants ?…de loger ces migrants dans des hôtels à 3.000 euros par mois avec L’Aide Médicale d’Etat, après un court séjour formel en Centre de Rétention –à Nîmes où 120 fonctionnaires de police sont affectés à leur garde-, alors que de plus en plus de nos compatriotes  ne trouvent plus à se loger ni à se soigner décemment .
Le remplacement de la population est un sujet trop grave pour le laisser à l'appréciation des politiques, le peuple français doit reprendre la main. Exigeons un Référendum d'Initiative Citoyenne.
 
Face au danger de submersion, les candidats de la Ligue du Midi s’engagent, plus que jamais, à
« Défendre les gens d’ici »
  
 
BP : 1-7114,  30912 - Nîmes Cedex 02

Tél permanence: 04 34 40 60 50

www.laliguedumidi.com

laliguedumidi@free.fr 

Le référendum d'initiative populaire devrait trancher ce problèmes d'intérêt général. Pour l'obtenir le propose le VOTE BLANC à cette électioncantonale en espérant que nos politiciens de métier tiendra compte du mécontentement de la société civile.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 06:45

Impots-locaux.jpg

Ce dessin provient de contribuables associés. Le texte concernant nos impôts en 2011 sont sur le blog:

http://democratieliberale.over-blog.org  .La source est l'article paru dans le cri du contribuables sous le titre "Une augmentation peut en cacher une autre " d'Olivier Bertaux,conseiller fiscaliste de contribuables associés.

Il est écrit: 

"...La pression fiscale se fait donc de plus en plus au niveau local et non plus seulement au niveau national. D’ailleurs, les derniers chiffres publiés en 2009 par la Direction Générale des Finances Publiques sont éloquents :

Impôt sur le revenu : 55 Mds€

Impôt sur les sociétés : 51 Mds€

Taxe professionnelle : 33 Mds€

Taxe foncière : 29 Mds€

Taxe d’habitation : 16,5 Mds€

Recette locales non fiscales : 55 Mds€

On y voit une poussée des impôts locaux telle que la taxe foncière et la taxe d’habitation sont désormais presque aussi importantes pour les ménages que l’impôt sur le revenu. Cela montre que s’il est devenu politiquement difficile d’augmenter significativement l’impôt sur le revenu, la charge bascule sur les impôts locaux, ce qui permet de ratisser plus large puisque presque tout le monde a un toit. Quand le législateur annonce 2 % d’augmentation des bases d’imposition à la taxe foncière et à la taxe d’habitation alors que celles-ci représentent en 2010 près de 50 Mds€ de recettes, cela signifie mécaniquement 1 Md€ d’impôt en plus. Quand on sait que l’augmentation des bases s’accompagne en moyenne d’une majoration d’un niveau équivalent des taux, on peut estimer que c’est 2 Mds€ d’augmentation des impôts locaux qui attendent les ménages en 2011. Il n’est pas certain que le débat fiscal actuel y accorde toute l’importance que cela mérite…"

urne-300x286.jpgPour éviter la tartufferie des élections qui consistent à nous faire payer  LE GASPILLAGE D'ARGENT PUBLIC nous proposons que démocratiquement par référendum les citoyens puissent être consultés comme en Suisse

Repost 0
Published by moulin - dans IMPOTS
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:31

Port de Séte

Le port de Séte peut se développer ,les grutiers de ce port ont un statut de travail comparable à tout le monde :

Les grévistes ruinent le port de Marseille

 

 

La Cour des comptes vient de rendre public son dernier Rapport sur le Grand Port maritime de Marseille bloqué par les syndicats pendant des semaines. Le temps de travail moyen d’un portiqueur (grutiers et portiqueurs font partie du personnel de la « manutention verticale ») est de 3h à Marseille et la durée hebdomadaire du travail est de 12h. Le personnel manutentionnaire travaille deux fois moins que ceux des autres grands ports européens.

Concernant les rémunérations, le personnel perçoit des gratifications illégales qui peuvent s’élever jusqu’à 1 300 euros par mois, de sorte qu’un portiqueur est susceptible de gagner entre 3 500 et 4 500 nets/mois. Le plus bas salaire est de 2 700 euros par mois. On compte environ 132 primes malgré les recommandations de la Cour lors d’un contrôle effectué en 2005 et qui avait recensé …120 primes. Ces primes peuvent représenter 41% du salaire de base de sorte qu’un agent du GPMM peut percevoir, en plus de son salaire de base, 70% du montant de celui-ci en primes et indemnités diverses.

Et ce n’est pas tout. Comme un bon salaire pour peu de travail ne suffit pas, on compte 26.53 jours d’absence par an. Cinq semaines de vacances supplémentaires ! Ce n’est pas Alice au pays des merveilles mais ça y ressemble beaucoup. Le rapport note aussi la position ambigüe des autorités face aux surenchères de la CGT, qui a abouti à une situation inextricable. «Il manque au port de Marseille que s’y applique l’état de droit normal où chacun tient son rôle dans le débat économique et social, mais où les limites du débat démocratique ne sont pas franchies», soulignent les magistrats, qui en conclusion insistent «auprès des dirigeants du GPMM mais aussi des tutelles ministérielles et des représentants locaux de l’État, pour qu’ils sanctionnent, ou fassent sanctionner, les dérives accompagnées de violences, notamment en portant plainte systématiquement» !

Trafic (en millions de tonnes, 2009)
Port de Marseille 83
Port d’Anvers 158
Port de Rotterdam 387

Ainsi nos syndicalistes ont-ils laissé le port de Marseille bien loin de ses concurrents. En millions de tonnes, Marseille représente deux fois moins qu’Anvers et plus de 4.5 fois moins que Rotterdam. Les bateaux évitent de plus en plus Marseille. Après la faillite de la construction navale, puis de la réparation navale, puis des paquebots (le « France »), la CGT prépare celle des ports.

 

La pénibilité du travail des grutiers et manutentionnaires du port de Marseille, c’est trois heures par jour, douze par semaine, pour un salaire mensuel entre 3.000 et 5.000 euros nets. Ces chiffres sont donnés par la Cour des Comptes. Nicolas Lecaussin se demande ce qui va rester de l’activité portuaire française !

 

Notre réponse est Séte:

Le développement du port de Séte privatisé est un impératif national pour pouvoir conserver une activité portuaire en FRANCE

Drapeau du languedoc-roussillon

 

Notre région devrait poursuivre ses investissements au détriment d'autres car ce secteur est porteur d'avenir et donc le retour sur investissement important pour equiper ce port qui pourrait ainsi devenir lev 1er port de notre pays.

Repost 0
Published by moulin - dans Depenses
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 11:18

Les ruches sur le toit de notre région nous coûtent des sommes époustouflantes environ 180.000 euros en 2005 alors que l'installation d'une ruche coûte environ 500 euros comme à Tallens par ruche.

abeilles.jpg

Les statistiques générales de ce blog depuis sa création sont les suivantes

Date de création : 11/11/2008
Pages vues : 36 880 (total)
Visites totales : 4 143
Journée record : 21/02/2011 (346 Pages vues)
Mois record : 03/2010 (3 662 Pages vues)

* Nombre de personnes différentes ayant visité votre blog durant une journée

Concernant le blog traitant de questions identiques mais concernant Sommières et la Communauté des Communes du Pays de Sommières les chiffres sont les suivants:

 

Mois 2010

Cumul 1

Cumul 2

Mois 2011

Cumul1

Cumul 2

01

2056

2056

09863

2385

02385

25219

02

1802

3858

11417

2391

04776

25808

03

2023

5811

13111

 

 

 

04

2692

8593

15373

 

 

 

05

1996

10569

17019

 

 

 

06

1960

12529

18568

 

 

 

07

1738

14267

19795

 

 

 

08

1731

15598

21999

 

 

 

09

1772

17000

22159

 

 

 

10

2202

19972

23322

 

 

 

11

2402

22374

24423

 

 

 

12

2486

24860

24860

 

 

 

     Cumul 1= Cumul sur l’année en cours

     Cumul 2= Cumul sur 12 mois

Dans les 2 cas le nombre de visiteurs est suffisament parlant pour éviter tout commentaire. Le blog concernant ce tableau est: http://lescontribuablesdesommieres.midiblogs.com

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 16:39

Les-ar-nes---Nimes-Gard-.jpg 

Le déploiement de la fibre optique sur Nîmes Métropole

D'ici 2013, 6M€ seront investis pour la couverture en fibre optique du territoire de Nîmes Métropole.

  • 100 km nouveaux de fibres optiques construits, qui viendront s'ajouter aux 60 km existants sur Nîmes pour les particuliers et les entreprises, et aux 32 km construits par la Région.
  • Avec près de 200 km de fibre optique, et 50 000 prises Très Haut Débit, Nîmes Métropole sera l'une des toutes premières Agglomérations françaises en matière d'équipement Très Haut Débit Fibres Optiques.

Fibre optique2 02La société COVAGE vient de signer un accord de partenariat avec l'agglomération pour la fourniture de SERVICE TRES HAUT DEBIT destination des zones industrielles de Bouillargus,Caissargues,Caveirac,Marguerite,Milhau et Nimes.Ce partenariat à pour base le réseau GECKO. Ainsi les industriel de ces zones pourront développer leurs affaires grâce à ce haut débit.Notre région pourra s'inspirer de cette technique. Nous vous rappelons que notre région a signé un accord avec France-télècom qui nous coûtera plus de 50 millions d'euros et pour des résultats insuffisants d'après les spécialistes. Cet accord est basé sur une technique dépassée sur fil de cuivre.

Nous l'avons dit,comme beaucoup d'autre et en particulier le web du Gevaudan,à de nombreuses fois sans être écouté.  La 1ère année le coût sera moins de 20€ par utilisateur potentiel. Il représente un coût de 300 .OOO eurosla première année.

Certes les 2 chiffres ne sont pas comparables mais la différence pose problème et en particulier quand on regardera les résultats.

Si la démocratie directe existait comme en Suisse ,les citoyens auraient rejeter un tel investissement coûteux et incertain dans ses résultats. Actuellement par mauvais temps nous sommes privés d'internet. Pour les personnes âgées et abonnées à la surveillance par internet ils sont SANS PROTECTION. Cela s'appelle "mettre en danger la vie d'autrui". 

Repost 0
Published by moulin - dans IMPOTS
commenter cet article