Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 12:48

A l'approche des senatoriales de nombreux élus cette question se pose à de nombreux candidats comme notre président de région et aussi son 1er vice-président. Les responsabilités de gestion de notre région sont tels qu'un cumul de mandats est incomprehensible. Cette remarque est aussi valable pour le vice-président en charge des finances dont la gestion laisse à desirer. Nous pouvons faire la même remarque pour le Maire de Nimes

NB Caricature

   Comment peut-on sérieusement envisager des fonctions prenantes avec d'autres qui le sont tout autant?

Repost 0
Published by moulin - dans Démocratie
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 01:19

    Agir ensemble contre la pression fiscale

C'est le titre du livre de Jean Arthuis. Dans le chapitre IV intitulé"Moins d'état,plus de responsabilité locale"nous pouvons lire:

Les dépenses de nos collectivités territoriales sont supérieures à 10 % du P.I.B. et les investissements sont de l'ordre des 3/4 des dépenses publiques. Si les décentralisations ont accrues leurs responsabilités,la moitié des ressources proviennent de l'état. Les institutions de ces collectivités territoriales restent complexes,confuses et coûteuses. Les compétences de chaque échelon permettent des subventions de chaque échelon et de plus le nombre de commune reste trop élevé(environ 36.795 dont 34.700 ont moins de 5.000 habitants et dans ce nombre 20.200 ont moins de 500 habitants). Notre conseil régional doublonne les 5 départements qui le compose.Les citoyens(es) sont incapables de répondre à la question: QUI FAIT QUOI?

Jean Arthuis propose de regrouper les communes de façon à ce qu'elles correspondent à un arrondissement comme Paris-Lyon-Marseille. Le maire de la commune deviendrait le président de cette commune et les conseillers municipaux en nombre fortement réduit de viendraient des conseillers communautaires.

Source le livre de Jean Arthuis:

J'ajoute les points suivants:  

1) Il faudrait supprimer la totalité des subventions.

2)Il faudrait également supprimer les départements.

3)Les élus du conseil municipal devraient représenter la commune à la communauté. Ils devraient être élus à la proportionnelle intégrale et la liste proposée aux électrices et électeurs devrait comprendre par exemple 30 % de candidats que d'élus de façon à permettre aux électrices et électeurs d'éliminer ces 30 % de la liste afin de démocratiser l'élection.   Le maire d'arrondissement[: par exemple pour Marseille

Hôtel de Ville de Marseille

Le conseil d'arrondissement est présidé par le maire d'arrondissement, élu parmi les seuls conseillers municipaux de l'arrondissement concerné. Cette élection a lieu huit jours après l'élection du maire de la commune[12].

Le maire prépare et exécute les délibérations du conseil d'arrondissement[13]. Il est l'ordonnateur des dépenses et des recettes effectuées dans le cadre du budget d'arrondissement. Les maires-adjoints d'arrondissement sont élus dans les mêmes conditions que le maire d'arrondissement. Ils peuvent être titulaires de délégations.

Le maire d'arrondissement et ses adjoints sont officiers d'état civil et sont chargés, dans l'arrondissement, des attributions relevant du maire de la commune en matière d'état civil, d'affaires scolaires liées au respect de l'obligation scolaire ainsi qu'en application des dispositions du code du service national[14].

Le maire d'arrondissement préside la caisse des écoles d'arrondissement[15], et donne son avis sur les autorisations d'urbanisme (permis de construire...) et les permissions de voiries délivrées par le maire de la commune au nom de celle-ci[16]. Il est également consulté sur les projets d'acquisitions ou de cessions d'immeubles envisagés par la commune dans son arrondissement, ainsi que concernant les déclarations souscrites par les propriétaires dans le cadre du droit de préemption urbain[16].Le président de la commune devrait être élu directement par le peuple c.a.d. la tête de la liste arrivée en tête.

4)Concernant la région il faudrait utiliser un système comparable à celui des départements c.a.d. avoir un élu par canton qui serait automatiquement responsable vis à vis de ses électrices et électeurs. Pour 1 élu la liste devrait comprendre 3 candidats par exemple de façon à nous permettre d'en éliminer 2.

5) Permettre au peuple de participer à la gestion de ces 2 communautés territoriales en autorisant le référendum d'initiative populaire suite à une demande faite et approuvée par maximum 5 % des inscrits  et demandée par DEMOCRATIE DIRECTE comme en Suisse où le pourcentage est de 0,6%.

 

 

Repost 0
Published by moulin - dans Démocratie
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 08:47

Agir ensemble contre la pression fiscale

Le tableau ci dessous nous donne une idée de la représentativité de nos élus. Cela ne les  empêche pas de nous imposer leurs volontés.

representativite.jpg

Nous voyons bien que démocratiquement le mode électoral ne tient plus la route.

colere2petitLe faible taux de votes exprimés par rapport à la population susceptible de s'exprimer montre que nous avons dépassé les limites de LA DEMOCRATIE INDIRECTE. Nos élus que nous payons ne sont plus représentatif du peuple. Ils peuvent s'en prendre qu'à eux-même en nous rejetant le lendemain de l'élection.Si on parle politique nous rencontrons un écho fort qui ne se traduit pas dans les urnes par une participation élevée. Demandez par exemple le compte administratif 2010,vous ne l'aurez pas de suite . Il faut d'abord envoyer une lettre recommandé avec A.R.,puis faire appel à la C.A.D.A. et en final au tribunal administratif pour obtenir satisfaction.Le contribuable doit payer une première fois son avocat puis une deuxième fois pour payer l'avocat de la région sous forme d'impôt. NOS ELUS APPELLENT CETTE FACON D'AGIR UNE GESTION DEMOCRATIQUE ET TRANSPARENTE DE NOTRE ARGENT!!!!

 Dans le Languedoc-Roussillon il suffit de remplacer 9 votants P.S par 8 "fréchistes" et 1 P.S.Avec l'accord avec une faible partie du P.C. et des écologistes nous avons une majorité qui ne représente qu'elle même,mais nous impose anti-démocratiquement ses décisions que nous devons subir.Il est temps de modifier la règle électorale et de revenir à la proportionnelle intégrale . Le président élu sera celui de la liste arrivé en tête puis désignera ses collaborateurs. Il sera l'élu du peuple et non de combines politiques. Pour permettre d'une part au peuple et d'autre part au président de gouverner il serait indispensable d'avoir recours au référendum d'initiative populaire et celui déclenché par l'exécutif afin de ne pas paralyser la région par des affrontements politiques stériles.

Repost 0
Published by moulin - dans Démocratie
commenter cet article