Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 08:48

A LA SUITE D'INCIDENT INFORMATIQUE SUR CE SITE NOUS PUBLIERONS DORENAVANTSUR LE BLOG:

 

 

                                                        http://lescontribuables.canalblog.com

                   Merci pour vos visites et à bientôt

 

                                                image en taille réelle

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 06:57

Nous vivons actuellement un phénomène comparable à celui de 2008. Le produit est différent:ce n'est pas les"surprime" mais la dette des états.

En 2008 ce n'est pas Lehmann-Brothers qui a déclenche la crise financière. De même actuellement ce n'est pas DEXIA et implication dans la dette grecque qui en est le déclencheur,mais LA DETTE DES ETATS DE LA ZONE EURO.

Actuellement la dette détenue par une banque se situe à environ 50.% de sa valeur initiale.Les chefs d'états ne font que constater cette réalité.La dette italienne pert progressivement de sa valeur  et entraîne la valeur des dettes des autres pays fragiles comme LA FRANCE. C'est cette contamination qui est l'objet des discussions actuelles au niveau de la zone euro et probablement le sera au prochain G20.Pour la zone 2 théories s'affrontent. Celle de LA FRANCE qui souhaite les mutualiser et celle de l'Allemagne qui refuse cette approche. En effet c'est le contribuable qui en ferait les frais. Pour le moment nous ne connaissons pas la décisions finale. Mais nous pouvons dire que les CONTRIBUABLES devront une nouvelle fois mettre la main au porte-monnaie pour éviter une catastrophes financières dont LES CHEFS D'ÉTAT SONT RESPONSABLES. Les besoins de recapitulisation des banques de la zone euro se situent vers 110 milliards d'euros . Ce chiffre comprend les 46 milliards promis à la Gréce,l'Irlande et le Portugal. Les banques italiennes et française aurait un besoin voisin de 50 milliards d'euro. Les CONTRIBUABLES devront une nouvelle fois payer via l'état. Pour nous français cela pourrait se traduire par la perte de AAA+. Nous comprenons ainsi pourquoi N.S. pèse de tout son poids  pour mutualiser les dettes d'état.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 13:34

 

Concernant l'association, la réunion de lancement se déroulera à Lyon durant le mois d'octobre. D'autres informations relatives à cet évènement seront disponibles ces prochains jours. Plusieurs personnalités sont attendues et les responsables régionaux seront nommés officiellement à cette occasion.

Enfin, un travail de fond considérable a été réalisé ces derniers mois. Plusieurs associations, personnalités et partis politiques de premier plan ont déjà exprimé leurs voeux de travailler à nos côtés. Enfin, vous êtes nombreux à soutenir ce projet et nous vous en remercions.

Nous vous proposons d'organiser un co-voiturage pour assister à ce premier meeting. Nous vous laissons le soin d'indiquer dans "commentaires" vos coordonnées pour pouvoir vous contacter.

Des informations complémentaires sur le lieu et la date exacte vous serons communiquer ultérieurement.

      Banque de Photo - main, tenue, précieux, plant. fotosearch - recherchez des photos, des images et des clipartsL'espoir fait vivre.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 08:08

Comme vous pouvez le constater de nombreuses personnes de notre région ne manque pas de proposer des solutions à nos élus. Ceux-ci ne pourront pas nous dire :JE NE SAVAIS PAS.

Lettre de:

: 04 67 03 32 72 Mobile : 06 11 47 01 74 Courriel : jumboroger@orange.fr 5 impasse du Béal du moulin34990 JUVIGNACChristian ROGER  !

Commandant de bord Boeing 747 Air France (retraité)

 

Monsieur Jean François COPE

Ex Leader de la Patrouille de France

 

Secrétaire Général de l’UMP

55 Rue de la Boétie

75384 PARIS CEDEX 08

Retraites sans cotisations à des immigrés

Le 9 août 2011,

Monsieur le Secrétaire Général,

Vous m’avez honoré de la réponse ci-jointe à ma lettre du 4 juillet, mais comment pourriez vous croire que les électeurs qui vous fuient puissent se contenter des conclusions futures de votre convention sur la justice sociale pour revenir au bercail de l’UMP. Vous ne prenez pas la mesure de l’exaspération des citoyens qui vous entendent chanter la chanson de Dalida « Des paroles, des paroles », alors qu’ils attendent des actes concrets qui montreraient que la droite et le Gouvernement s’attaquent enfin aux aberrations de dépenses sociales inconséquentes.

En matière d’actes concrets, non seulement vous refusez de corriger les errements existants de l’ASPA, CME, CMU etc., mais vous les aggravez encore en instituant une nouvelle allocation ATA (Allocation temporaire d’attente) aux demandeurs d’asile (325€/mois). Pour faire bonne mesure, votre collègue Députée Valérie Boyer nous demande de payer les circoncisions des musulmans sur le budget de la Sécurité Sociale…….dans le respect de la laïcité (sic), le prix de chaque prépuce étant évalué de 500 à 1000€ selon elle.

On chercherait en vain vos propos désavouant ces sottises.

Tout cela dans des moments où face à la crise financière systémique, il est demandé aux Etats de maîtriser les dépenses publiques. Et alors que la France croule sous la dette que vous vous ingéniez à creuser avec vos compères socialistes depuis 37 ans d’affilée, sans interruption une seule année, avec une année de déficit record en 2011.

Une chose est certaine, si c’était votre argent personnel qui était dépensé de façon insensée dans ces prestations sociales servies aux immigrés, cela fait belle lurette que vous y auriez mis bon ordre. Alors, Monsieur Copé, faites pour vos concitoyens ce que vous feriez pour vous-même.

Pour ce qui me concerne, la coupe est pleine et je souhaiterais que la droite que vous êtes sensé représenter ait enfin du courage politique, mais c’est sans espoir. Je n’ai plus confiance en ce Gouvernement ni en sa majorité. Votre probable échec aux élections Présidentielles et Législatives n’a aucune importance. Les socialistes et leurs affidés qui vous remplaceront n’auront aucune marge pour creuser plus encore le gouffre financier sous peine de voir la France se transformer en nouvelle Grèce. Cette alternance fera comprendre aux candidats futurs de droite qu’ils n’ont d’avenir que s’ils se décident enfin à appliquer la politique voulue par leurs électeurs.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 23:13

Lancement officiel du site internet : une étape décisive pour les LCF !

dont le site est:   http://www.liberaux-conservateurs.fr/

Le 01/09/2011 à 16:43Communiqués de l'association

 

En ce 1er septembre 2011, l'équipe nationale des LCF est heureuse de vous présenter le site internet de l'association.

Celui-ci comporte toutes les rubriques nécessaires pour en savoir davantage sur notre organisation et nos actions.

Fidèles à notre façon de faire de la politique, c'est à dire dans une optique de rassemblement afin de défendre efficacement les idées et principes qui font notre engagement, nous partageons un souhait, celui de faire de ce site internet une véritable galaxie libérale et conservatrice. C'est pour cette raison que vous avez la possibilité de profiter, dès à présent, de services uniques comme l'annuaire ou l'agenda qui se tiennent à disposition du militant engagé qu'il soit libéral-conservateur ou plus généralement de droite. Ces derniers constituent une preuve, celle de notre volonté de rassembler toutes les bonnes volontés, bien loin des clivages traditionnels et des intérêts personnels.

Concernant l'association, la réunion de lancement se déroulera à Lyon durant le mois d'octobre. D'autres informations relatives à cet évènement seront disponibles ces prochains jours. Plusieurs personnalités sont attendues et les responsables régionaux seront nommés officiellement à cette occasion.

Enfin, un travail de fond considérable a été réalisé ces derniers mois. Plusieurs associations, personnalités et partis politiques de premier plan ont déjà exprimé leurs voeux de travailler à nos côtés. Enfin, vous êtes nombreux à soutenir ce projet et nous vous en remercions.

Sachez que les Libéraux-Conservateurs Français se tiennent prêts, le combat en faveur de nos idées ne fait que commencer.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 20:06

Alice

TOUT VA BIEN NOUS DIT NOTRE PRESIDENT ET SON VICE-PRESIDENT CHARGEE DES FINANCES.

Mais la réalité est différente d'ou l'intervention de Stephane Rossignol :

Compte Administratif 2010 : Une collectivité déraisonnable !

30-05-2011 2011

L’exercice d’autosatisfaction auquel vous vous livrez chaque année au travers de la présentation du compte administratif ne suffit pas à masquer la réalité néfaste de votre gestion.

Même lorsque vous tentez de vous dédouaner derrière l’argument du désengagement de l’Etat vis-à-vis de la collectivité, histogramme à l’appui, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les dotations et participations de l'Etat ont en effet progressé de 2,71% pour l’année 2010, soit plus du double de l’inflation inscrite à la loi des finances.

La région, au travers de cet argument et d’un certain nombre d’autres, cherche simplement à justifier les difficultés qu’elle rencontre à boucler un budget qu’elle veut voir, année après année, continuer à augmenter. C’est votre credo. La collectivité cultive la logique des moyens (surtout pour ceux consacrés au fonctionnement en général et à son fonctionnement interne en particulier), alimentant ainsi une perpétuelle inflation des dépenses publiques. Par cette attitude, la collectivité se rend, en terme de finances publiques, coupable d’un laxisme irresponsable : promesses électorales, cadeaux préélectoraux, prolifération des structures, manque de responsabilisation sur les objectifs et les dépenses… Une utilisation dispendieuse des fonds publics qui témoigne de l’urgence d’une réforme en profondeur en profondeur de notre collectivité.

A cette égard, l’obligation pour la collectivité d’emprunter, en 2010, (je rappelle que les emprunts d’aujourd’hui sont les impôts de demain) 125 M€, contre 50M€ en 2009, faisant ainsi grimper de plus de 17,5% la dette par habitant de notre Région, constitue une erreur de gestion majeure.

Si cette manne financière servait au moins les intérêts de notre région et produisait des résultats ! Seulement, ce n’est point le cas. Les quelques données que je vais vous communiquer sont édifiantes.

En 2004, votre majorité socialiste promettait de faire un Eldorado du Languedoc-Roussillon. Votre « palmarès » depuis sept ans est éloquent ! Le Languedoc-Roussillon est aujourd’hui, parmi les 22 régions métropolitaines :

     - 20ème pour la proportion de bacheliers dans une génération, soit 59,9% (et la seule région à ne pas avoir amélioré cette proportion depuis 2002) – En matière d’éducation, les résultats sont là !

      - 22ème pour le PIB/Habitant (elle a reculé d’une pace depuis 2002) – En termes de développement économique, les résultats sont là !

      
-20ème pour la proportion de dépôts de bilan (elle a reculé de 2 places depuis 2002) – En termes de soutien aux entreprises, les résultats sont là !
  

       - 22ème pour le taux de chômage – En termes de création d’emplois, les résultats sont là

       - 17ème pour le nombre de brevets déposés (elle était 10ème en 2002) – en matière d’intelligence industrielle, les résultats sont là.

 

Quant à nous, habitants du Languedoc-Roussillon, nous sommes las de vos discours angéliques, las de voir émerger des projets pharaoniques (Musée de la Romanité financé à 100% par la collectivité) qui apparaissent aujourd’hui comme des cache - misère. Las de voir cette collectivité se mêler de tout pour au final ne rien résoudre. En somme, nous sommes las de cette gouvernance qui n’est pas à la hauteur des enjeux que cette collectivité doit relever.

 

Je veux saisir cette occasion pour insister sur une des causes principales de votre échec.

Je fais ici référence au déséquilibre entre les moyens et les politiques conduites par votre institution en matière de développement économique et de création d’emploi, premier vecteur de justice sociale d’une part et ceux que vous consacrez pour des compétences secondaires d’autre part. Que ce soit les acteurs du tourisme qui est un secteur qui représente 15% du PIB régional, que ce soit les dirigeants des TPE et PME régionales, qui représentent 95 % du tissu économique régional, que ce soit nos chercheurs, figure de proue de notre matière grise régionale ou encore nos pêcheurs et nos agriculteurs, tous garants d’une identité régionale à laquelle vous prétendez tenir. Aucun ne trouve grâce à vos yeux et je vais le démontrer dans une minute.

En revanche, des secteurs comme la culture et ses nombreuses associations, le sport et ses nombreux clubs sportifs ou encore l’environnement, chapitre au sein duquel certains dossiers revêtent des enjeux essentiels pour notre région, mais dont l’essentiel des actions ressemble davantage à des compromis politiques. Tous ses secteurs bénéficient de moyens considérables frisant l’indécence à l’égard des missions obligatoires qui vous ont été confiées par les lois de décentralisation.

Et que dire de tous les schémas liés à la discrimination, la santé ou autres et pour lesquels très peu de moyens sont consacrés pour produire des résultats probants, mais qui mis bout à bout représentent des crédits considérables.

Venons en à la démonstration chiffrée et qui ne souffre d’aucune contestation car elle émane du document comptable qui nous a été transmis:

Au CA 2010, La Région consacre (Inv. + Fonct.) 65 M€ pour la culture, le sport et les loisirs ou encore près de 42 M€ pour l’environnement. Dans le même temps, elle consacre 23,2 M€ à la recherche et l’innovation (près de 3 fois moins que pour la culture), à peine 35 M€ à la Pêche, l’agriculture et l’agro-alimentaire (près de 2 fois moins que pour la culture) ou encore (Hors PRAE) 24,2 M€ seulement pour l’Industrie, l’artisanat et le commerce (pratiquement 2 fois moins que pour l’environnement et 3 fois moins que pour la culture). Loin de moi l’idée d’opposer ses secteurs, mais de souligner les déséquilibres patents entre les moyens consacrés et l’importance des enjeux.

On pourrait par ailleurs et pour enfoncer le clou, dans le même registre, comparer ces moyens à ceux que la collectivité utilise pour son seul fonctionnement interne (170M€, soit 7 fois plus que ceux qu’elle consacre à l’artisanat, l’industrie et le commerce).

Une dernière donnée et pas des moindres. Au CA 2004, les investissements programmatiques représentaient 46 % du budget. Depuis, ce taux n’a pas cessé de diminuer pour s’établir à ce jour (CA 2010) à – de 40%. L’investissement ? Sous votre gouvernance il s’avère être un véritable taux d’usure.

Au regard de ces constats, comment cet exécutif compte-t-il faire sortir notre région de l’ornière sociale et économique dans laquelle elle se trouve plus que jamais engluée ?

C’est un véritable sens interdit politique que vous vous complaisez à remonter et qui conduit inexorablement notre région, car la méthode Coué n’y changera rien, dans une impasse au bout de laquelle se trouve un mur sur lequel elle ne pourra que se lamenter.(sic)

Je tiens également à rappeler les moyens dont disposent les collectivités gérées par le PS dans cette région qui sont considérables mais qui ne produisent pas ou peu d’effet. Ce ne sont pas moins de 6 Milliards d’Euros.

Afin de relever les défis que constituent la création d’emplois et le progrès social, il apparaît nécessaire de dégager des marges de manœuvre en termes budgétaires, mais pas seulement. Au-delà des gains substantiels que nous obtiendrons en réduisant de façon considérable les moyens que la collectivité consacre à son train de vie et à saupoudrer, il faudra viser à améliorer l’efficacité des dispositifs, beaucoup trop nombreux, les structures satellites (protéiformes et coûteuses en fonctionnement). Tous ces artifices qui nuisent à l’efficacité et la lisibilité de l’action politique de la collectivité.

Il est vraiment temps de dégraisser le mammouth !

 

colere2petitREMARQUE: compte tenu de la situation économique et du niveau de la dette nous risquons de voir prochainement un doublement des charges financières(2006:12.907milliers d'euros et 2009:15.817 milliers d'euros soit + 22,5 %). En 2009  l'encours des dettes bancaires et assimilés représentait 492.570 milliers d'euros contre 290.830 milliers d'euros en 2006 soit + 81,5 %). Combien demain puisque chaque année nous devons emprunter pour équilibrer nos comptes?

Devant de tel chiffres:comment notre président et son vice-président osent-ils faire COCORICO ET AVOIR LA MINE AUSSI REJOUIE?

 

Christian Bourquin, accompagné de Didier Cordorniou, Vice-Président délégué aux Finances, a profité de l’occasion pour dévoiler LoRdi dont seront dotés tous les élèves de seconde à la rentrée prochaine.

 

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 23:54
Christian Bourquin
Fondation iFRAP

Manifeste Open Data | Les données publiques nous appartiennent !

Manifeste Open Data | Les données publiques nous appartiennent !


La question de l’accès et de la réutilisation commerciale des données publiques représente aujourd’hui un enjeu crucial, à la fois en termes de démocratie et de croissance économique. Il s’agit de permettre au citoyen, comme au professionnel, d’obtenir l’accès le plus large aux informations produites par les administrations et de les utiliser librement. D’autant plus que ces données publiques ont déjà été payées par l’argent public et qu’elles appartiennent donc à la collectivité. Ce manifeste à pour but de mobiliser tous ceux qui croient que les données publiques sont le bien de tous et doivent, pour une meilleure information de chacun d’entre nous mais aussi pour la croissance de la France, être consultables par leurs légitimes propriétaires.

Notre région LANGUEDOC-ROUSSILLON saura-t-elle entendre cet appel et devenir TRANSPARENTE?

J'ai demandé par lettre recommandée avec AR tel que le prévoit la loi les comptes administratifs de 2008,2009 et 2010. Je vous informerai de leur réponse. Mais avec eux il faut savoir attendre,ils ne sont pressés de répondre s' ils daignent répondre.

Leur réponse est importante pour estimer le risque encouru par nous suite à l'endettement abyssal et à la montée probable des taux d'intérêts. En effet nous empruntons pour rembourser les emprunts antérieurs arrivés à échéance.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 11:22

Drapeau du languedoc-roussilloncrédits : Flickr (CC by Twistiti)La fibre La fibre optique est une fibre de verre permettant de faire circuler des données à la vitesse du son et sur des milliers de Km. Elle achemine questions et réponses environ 100 fois plus vite qu'avec la fibre de cuivre. De  plus elle est insensible aux perturbations électromagnétique. Elle permet le développement du télétravail,de la télémedecine,de l'artisanat et de l'industrie en permettant le rapprochement client/fournisseur et crée entre-eux des vidéo-conférence ainsi que le suivi des personnes âgées ou handicapées par télésurveillance.

En créant un  noeud de raccordement optique dit: N.R.O. à l'aide de coupleurs qui permettent alors d'alimenter aussi bien les immeubles collectifs que les maisons individuelles.

Pour plus d'information ,consulter les sites: www.arcep.fr ou www.telecom-infoconso.fr

L'ARCEP vient de mettre en ligne un guide sur le déploiement de la fibre optique à l'usage des élus et des collectivités territoriales.Notre exécutif régional ne pourra plus dire: JE NE SAVAIS PAS

Le premier article sur ce site sur le haut débit remonte au 15/02/2010:Lettre ouverte aux candidates et aux candidats aux élections régionales du Languedoc

        vignette-rue-des-webswebsdugevaudan | 15 février 2010 at 10:40  c.a.d. avant l'élection régionale.

 

Cette photo provient du websdugevaudan qui attire depuis longtemps(depuis plus de 10 ans) les élus sur cette question à savoir un investissement coûteux(environ 52 millons d'euros) ne résolvant le problème du HAUT DEBIT dans nos villages.

La conséquence est que les villes d'Alés et de Nimes sont obligées d'équiper des zones industrielles de fibre de verre de façon à permettre à des industriels d'avoir un outil performant.

De même le département de la Lozére fait également un investissement sur ce principe pour réduire les inégalités à titre limité à une zone précise pour démontrer l'efficacité de la fibre de verre sur la fibre de cuivre.

Un village de Lozère pilote en FTTH ! (Aumont Aubrac) qui devient ainsi un village -pilote en réalisation HAUT DEBIT.

                                            Transumance en Aubrac

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 17:44

bonnenouvelle

Nous vous invitons, si vous êtes en accord, avec au moins 8 des 10 points de cette charte, à la signer et à la diffuser le plus largement possible.

Voici les 10 points fondamentaux des LCF :

1- Un État minimal régalien, composé de la Police, la Défense, la Justice, la diplomatie, les impôts et la voirie. Le reste peut être confié à la société civile, qui saura se charger, de façon plus efficace et moins couteuse des autres fonctions.

2- Favoriser la libre-concurrence. les LCF sont favorables à la suppression de toutes les subventions accordées par l’État et les collectivités, aux entreprises et aux associations, assorti d’une forte baisse des prélèvements obligatoires et d’une désinflation importante des réglementations en vigueur qui entravent la libre-concurrence et le droit de propriété. Ce qui signifie, par conséquent, un désengagement fort de la part de l’État sur la vie économique.

3- Libérer le marché de l’emploi. les LCF sont favorables à une vraie simplification du Code du Travail, à une simplification des réglementations administratives en vigueur pour les entreprises, à la suppression de toutes les formes de contrats aidés (qui bloquent le plus souvent l’ascenseur social) et à accorder des libertés supplémentaires de négociations contractuelles entre les entreprises, les salariés et les partenaires sociaux, notamment sur le temps de travail.

4- Réduire le train de vie de l’État : Nous sommes favorables à la réduction du train de vie de l’État. Nous préconisons, notamment, la suppression du statut de la fonction publique (comme en Allemagne, notamment) remplacé par des contrats de droit privé et ouvrir à la concurrence tous les postes, jusque là, réservés aux hauts-fonctionnaires. Enfin, l’État doit mettre en œuvre la promotion au mérite pour ses salariés, comme dans le Privé.

5- Vers un seul impôt, à taux unique pour tous. En effet, nous défendons un impôt, à taux unique, payable par tous les Français. Cet impôt pourrait être prélevé sur la consommation, et non plus sur les revenus. Il remplacerait tout l’arsenal fiscal actuel. Cela aurait, donc, deux avantages : celui de la simplicité, car les contribuables ainsi que les administrations fiscales perdent moins de temps en déclarations, calculs et contrôles. Ainsi, les coûts de la gestion des recettes fiscales sont diminués. L’autre avantage est que le principe de l’impôt proportionnel est plus efficace économiquement et plus juste socialement que l’impôt progressif actuel. Cet impôt servirait, donc, à financer les activités de l’État minimal que nous avons décrit plus haut.

6- Refonte du système social français : La grande réforme fiscale que nous appelons de nos vœux aurait pour conséquence l’instauration du « salaire complet ». Il s’agit, en fait, de verser l’intégralité de leur salaire aux salariés, charges sociales comprises, en ayant déduit l’impôt unique. Ainsi, ils cotisent ensuite aux assurances de leur choix. Cette mesure serait assortie ou non d’une obligation de s’assurer. Cela permettrait la mise en place d’une vraie liberté de choix à chacun. En effet, cela permettrait la libéralisation et la mise en concurrence des assurances sociales (Assurance maladie, chômage, caisses de retraites, prévoyances…). Ce qui garantirait une saine concurrence entre les assurances privées et donc un meilleur rapport qualité/prix que le système actuel.

7- « États-Généraux » de la Démocratie et refonte des institutions : Nous défendons la mise en place du référendum d’initiative populaire, la reconnaissance du vote blanc, mais aussi la fin du cumul des mandats et la fin des avantages, souvent exubérants, des élus. D’autre part, nous défendons l’application réelle du principe de la subsidiarité. C’est à dire que les décisions seraient prises à l’échelon le plus adapté et le plus proche de l’individu, de façon à permettre la résolution la plus rapide et la plus efficace des problèmes. Évidemment, cela nécessite une application stricte de la décentralisation, permettant ainsi, que les fiscalités locales soient votées à chaque niveau selon les objectifs approuvés par les citoyens. C’est le meilleur moyen d’éviter les dépenses publiques excessives et c’est aussi l’application la plus directe de la démocratie, notamment sur l’échelon local.

 

8- L’enseignement libéré : Nous défendons le système du « chèque-scolaire ». C’est à dire, qu’au lieu de subventionner directement les établissements scolaires, ce seraient les parents qui recevraient, par ce « chèque-scolaire », l’argent destiné à l’éducation de leurs enfants. Ils choisissent, ensuite, l’école à laquelle ils souhaitent donner ce chèque. La répartition des enfants dans les établissements se fait non plus, sur des critères géographiques décidés, arbitrairement, par les rectorats et le ministère, mais sur le libre choix des parents. En contrepartie, les écoles bénéficient d’une grande autonomie pour choisir leur pédagogie et mieux prendre en considération les demandes des parents.

9- Défendre les libertés, c’est aussi défendre des valeurs : Les LCF défendent les valeurs telles que la promotion de la famille institutionnelle, le respect de la laïcité et une politique de maitrise des flux migratoires. En effet, nous considérons que la liberté ne peut s’exercer pleinement, qu’en prenant en compte les éléments constitutifs de son patrimoine et de son enracinement culturel, historique et philosophique.

10- Défense du terroir, de la ruralité et des identités régionales : Les LCF défendent les libertés de chacun, assorties à l’enracinement individuel. En effet, nous considérons qu’il est crucial de défendre notre ruralité, ses traditions et ses métiers. Mais nous faisons aussi la promotion de notre identité qui est triple. (régionale, nationale et occidentale et bien sûr judéo-chrétienne). Par conséquent, nous soutenons ces trois composantes de notre identité et de nos racines. Ce qui se traduit, également, par un engagement en faveur de nos alliés occidentaux (États-Unis, Israël, Corée du Sud…).

 

Stéphane DEVAUX, Président des LCF. (adresse Email:devaux.stell@gmail.com)

INFORMATION COMPLEMENTAIRE:

 Pour nous soutenir, vous pouvez expliquer que les adhésions seront ouvertes dès la rentrée 2011 et que, dès maintenant, elles peuvent rentrer en contact avec moi, afin d'organiser une antenne régionale en Languedoc-Roussillon ou de convenir d'actions sur le terrain. Notre forum est désormais en ligne à l'adresse suivante : http://www.facebook.com/l/mAQBSwEVJAQDTu4Lu9p-r3GkgTZy2LSgT1GA8fi83P8K-wA/lcf-forum.frbb.net/. Notre site internet national sera bientôt en ligne.

  Banque d'Image - Merci pour votre visite.

Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 12:56

Web-2.jpgL'utilisation des outils du Web 2.0 dans les relations qu'entretient la mairie avec ses administrés s'inscrit dans une politique plus globale, visant à instaurer une communication moins descendante et plus participative. Nous sommes en effet entrés dans une société de la recommandation, ou dans l'ère de l' « égocratie », pour reprendre l'expression de Michel Serres, et l'avis de ses pairs est au moins aussi important que celui de l'institution.

En juin 2010, des technologies participatives ont ainsi déjà été intégrées au nouveau site Web de la mairie. Nous exploitons également le potentiel du Web 2.0 sur des projets spécifiques, là où ils s'imposent plus particulièrement. C'est par exemple le cas sur le projet de rénovation urbaine du quartier de La Noue ou sur celui concernant la construction de l'éco-quartier de Montreuil.

Dialoguer et stocker l'information

Ces dispositifs, qui restent expérimentaux, se veulent complémentaires des réunions publiques plus classiques. Traditionnellement, ces dernières ne touchent en effet qu'un public assez restreint. Plus éco-responsables que la diffusion massive de dépliants, ces sites dédiés permettent d'amener des publics différents dans la concertation, des personnes qui, du fait de leurs habitudes de vie notamment, ne se déplacent pas pour les réunions publiques. Tout en fournissant une plate-forme pérenne de stockage de l'information, qu'il s'agisse des documents publiés par l'institution ou des avis des administrés.

Par exemple, en ce qui concerne la rénovation du quartier de La Noue, un site participatif basé sur une carte interactive accompagne la consultation des riverains sur le projet. Cet outil pédagogique permet de visualiser la zone concernée et de réagir en postant des commentaires géolocalisés directement sur la carte. Même si l'outil doit encore évoluer pour gommer certaines imperfections - notamment afin de faciliter le dialogue sur la base des commentaires émis, il s'avère très intéressant pour le recueil des suggestions. Nous avons déjà pu nous appuyer sur les commentaires publiés sur ce site pour enrichir le dialogue lors d'une réunion publique. Réciproquement, nous constatons que le nombre de contributions augmente après chaque arpentage. Le site sera également mis à jour à mesure que le projet évolue. L'objectif est de créer des allers-retours constants entre cette plate-forme et les rendez-vous plus classiques avec les riverains.

En ce qui concerne l'éco-quartier les Hauts de Montreuil, un projet majeur qui couvre un cinquième de la ville et impliquera la collectivité pour environ 15 ans, nous venons de créer un espace virtuel extérieur au site de la ville - La Fabrique - qui va perdurer pendant au moins trois ans. En complément de permanences sur les lieux du futur éco-quartier, la mairie a mis en place cet espace virtuel afin d'instaurer une démarche de concertation de longue durée.

Dialoguer en dehors du site de l'institution

Si ces outils ont déjà permis de recueillir des avis pertinents autour de projets d'urbanisme, nous constatons en revanche que, sur d'autres sujets sur le site de la mairie proprement dit, les réactions des internautes restent peu nombreuses. Alors que nous nous attendions à une avalanche de messages critiques ! Les habitudes des internautes, qui associent encore un site de ville à un site vitrine, changent lentement. Nous cherchons d'ailleurs à assurer une présence numérique moins institutionnelle, pour nous permettre d'être davantage à l'écoute des habitants et d'accompagner les évolutions actuelles plutôt que de les subir. La mairie est déjà présente sur les médias sociaux et s'apprête à lancer des blogs dédiés aux conseils de quartier, afin de créer des espaces de dialogue en dehors du site même de l'institution. Tout l'enjeu pour les politiques est de créer grâce à ces outils interactifs un nouveau rapport aux citoyens.

          
Notre région s'honorerait si elle consultait son peuple comme le fait la Mairie de Montreuil.Elle pourrait ainsi devenir la région pilote développant une technique internet permettant à tous d'être un participant actif dans la gestion de notre argent en fonction des besoins de ses citoyens(es). De plus elle pourrait faire profiter de son expérience toutes les collectivités territoriales de notre région pour consulter ses administrés(es) par internet et ainsi RENFORCER LA DEMOCRATIE.
Repost 0
Published by moulin - dans Informations
commenter cet article